Photo illustration

« Mo kone to mama pa la… », a lancé le malfrat, qui a emporté des bijoux, une carte bancaire et de l’argent. La fille de 26 ans de la Deputy commissioner of prison (DCP) Gunneeta Aubeeluck, a été victime d’un vol avec violence dans sa maison à Roches-Brunes dans la journée de vendredi. Selon nos renseignements, la victime était seule dans la maison quand elle a entendu du bruit dans la cuisine.

En s’enquérant de la situation, la jeune femme est tombée sur un inconnu portant un casque intégral. Le malfrat l’a poursuivi avant de brandir un revolver pour la menacer. « Mo kone to mama pa la », a-t-il lancé. Puis, le malfrat a ligoté la victime avant de la bâillonner pour l’empêcher de crier. Il a fouillé de fond en comble la maison avant de repartir avec des bijoux, une carte bancaire et de l’argent.

La victime est néanmoins parvenue à se défaire de ses nœuds et s’est dirigée dans sa chambre qu’elle a fermée à clé, étant traumatisée par ce qui s’est produit. Puis, elle a téléphoné à sa mère qui est arrivée avec quelques gardeschiourmes et la police de Camp Levieux.

La jeune femme a été emmenée dans un centre médical pour des soins. Entretemps, la Criminal Investigation Division (CID) et la police régulière ont démarré une enquête. Les limiers ont appris que la carte bancaire a été utilisée dans un guichet automatique à Stanley en début d’après-midi. Ils se sont rendus sur place où ils ont sécurisé les images de la caméra de surveillance en vue d’identifier le malfrat.

Les limiers n’écartent pas la possibilité que cet individu connaît la DCP Aubeeluck car il savait qu’elle n’était pas chez elle dans la matinée. Même si une plainte pour vol a été logée, la police n’écarte pas la possibilité d’un acte de vengeance. L’enquête se poursuit sous la supervision de la chef inspectrice Ramdour.