Soondren Sabapathee, directeur d’Ocean Fund Company Ltd et pro- priétaire du bateau de pêche Silver Star, était poursuivi en Cour in- termédiaire pour avoir donné des instructions pour faire transférer du diesel illégalement d’un navire à un autre avec l’aide de complices.

Dans un jugement rendu par la magistrate Bibi Razia Jannoo-Jaunbocus, cette dernière a toutefois rayé l’accusation portée contre lui, concluant que la poursuite n’a pu prouver que l’accusé avait donné des instructions dans le but de faciliter le transfert de carburant.

Soondren Sabapathee faisait face à une charge de “wilfully and unlaw- fully giving instruction for the commission of a crime” en violation des articles 38(1) et 40, 301(1) et 305(1)(b) du code pénal. Il était poursuivi au côté d’un gardien, accusé d’avoir aidé, en faisant le guet, pour transférer du diesel du navire Illa De Rua pour remplir celui du Silver Star le 9 avril 2011 à Trou-Fanfaron. Cinq employés du navire avaient été poursuivis dans un procès séparé en Cour intermédiaire et avaient été reconnus coupables. L’un d’eux, un Chief Mechanics, avait été appelé à la barre des témoins. Il avait expliqué en cour qu’il avait reçu des instructions de Sabapathee pour transférer du diesel dans le Silver Star.

L’accusé lui aurait dit que c’est lui qui avait acheté le carburant pour la compagnie dirigeant le navire Illa de Rua. Pour sa défense, l’accusé avait expliqué que le frère du Chief Mechanics travaillait comme gardien sur le navire Illa de Rua et que ce sont eux qui ont comploté pour voler du diesel.

Il a nié avoir donné des instructions à qui que ce soit pour transférer le carburant vers son navire. Il a également soutenu que le jour des faits allégués, il était présent sur le navire pour superviser la décharge de poissons. Ensuite, le navire aurait fait 3 à 4 trajets vers l’Agricultural Marketing Board pour que les poissons soient pesés et stockés. Le Watchman incriminé dans ce procès avait, lui, avancé qu’il était bien posté comme gardien sur le Silver Star mais qu’à aucun moment il n’avait fait le guet pour faciliter le transfert du diesel.

Dans son jugement, la magistrate Bibi Razia Jannoo-Jaunbocus a fait part de certaines incohérences dans la version du témoin à charge, faisant ainsi état d’un « sérieux doute » quant aux instructions qu’aurait données l’accusé. Ne pouvant se fier à l’unique version du témoin à charge, la magistrate a de fait conclu que les délits n’ont pas été prouvés et a acquitté Soondren Sabapathee ainsi que le Watchman.