Le revolver dérobé sur la sentinelle postée devant le domicile du vice-président de la République, Eddy Boissézon, a été retrouvé.

L’arme à feu a été retrouvée ce mardi par des éléments de la SARS SSU de Rivière Noire. Trois suspects ont été arrêtés.

Pour rappel, dans la nuit du dimanche 12 avril, le constable avait été attaqué par deux individus devant la résidence du vice-président à Quatre-Bornes. Les suspects auraient roué de coups le policier avant de faire main basse sur son arme à feu.

Dans sa déposition, le constable qui compte 20 années de service a indiqué qu’il aurait pris place sur le siège avant de sa voiture et avait laissé les fenêtres ouvertes. Il se serait assoupi et a été surpris par les suspects.