Ces arrestations, ainsi que des aveux obtenus subséquemment, ont permis aux enquêteurs de démêler le noeud gordien entourant ce vol extrêmement audacieux commis le jeudi 26 janvier dernier. Aux Casernes centrales, on ne tarit pas d’adjectifs sur ce High Profile Case, décrit comme le « braquage du siècle ». Le cerveau de l’affaire, Prabhujee Meetoo a lui-même déclaré aux enquêteurs : « Mo ti penser ti ena Rs 225 millions dans sa cargo-là. »Des suites des arrestations survenues vendredi, les enquêteurs ont établi une complicité directe entre Meetoo et Takoorduth Shamloll, un employé au Plaisance Air Transport Services (PATS). C’est lui qui a informé Meetoo que les deux employés de la Société Mauricienne de Saphire (SMS) étaient sur le point de quitter l’aéroport de Plaisance avec leur précieux chargement dans la journée du jeudi 26 janvier dernier…
Recherché activement depuis que les bijoux ont été découverts dans un drain à Mare d’Albert, Prabhujee Meetoo et ses acolytes, notamment Abdool Shariff Khan Kurreembokus étaient activement recherchés par la police. En début de semaine, Meetoo a été rattrapé après une folle course-poursuite à moto. « Si mo ti ena mo carabine ar moi, mo ti pu desann enn de gard, apre mo ti pu suicid moi », a-t-il lâché sans ambages aux enquêteurs peu après son arrestation. Meetoo a été arrêté en compagnie d’un dénommé Jodishtee Kumar Narrain, 27 ans, qui a été blessé après avoir chuté de moto. Dans le sillage de ces deux arrestations, les suspects suivants ont été arrêtés à leur tour : Abdool Shariff Khan Kureembokus, 41 ans, Franky Joey Paupiah, 17 ans, de Rose-Belle, Mahendranath Hauroo, 23 ans, de Grand-Bois et Suraj Koylaun, 39 ans, de Mare d’Albert. Tous sont soupçonnés d’avoir participé directement au braquage et d’avoir aidé à transporter la cargaison de bijoux volée jusqu’à Mare d’Albert.
Alors que les enquêteurs ont retrouvé la Mitsubishi Lancer utilisée par les bandits lors du braquage à l’intérieur du cimetière de Bigara dans la nuit de mercredi à jeudi, d’autres recherches étaient en cours. Notamment en vue de retracer qui étaient ceux qui auraient pu avoir donné des informations aussi précises à Meetoo et à sa bande quant à l’itinéraire des bijoux dès leur dédouanement de l’aéroport de Plaisance le 26 janvier.
C’est ainsi que vendredi après-midi, à partir d’informations précises, trois autres suspects sont tombés entre les mains des enquêteurs. Ils sont : Ackbar Luchmun, 30 ans, coiffeur de son état, habitant Plaine Magnien ; Takoorduth Shamloll, 46 ans, opérateur de son état au PATS, et Radha Russik, 45 ans, une vendeuse de gâteaux habitant la cité NHDC de Beau-Vallon. Chez cette dernière, une carabine portant le numéro de série HA 171190 et 11 balles de calibre 7.65 mm ont été retrouvées. C’est cette même arme qui avait été utilisée par Prabhujee Meetoo lors du braquage du 26 janvier.