L’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) a déjà obtenu le feu vert du Directeur des poursuites publiques (DPP) pour initier un procès au pénal à l’encontre de l’ancien chairman du conseil d’administration de la Mauritius Duty Free Paradise (MFDP) et membre du parti Travailliste, Me Joy Beeharry. Celui-ci sera poursuivi en même temps que deux directeurs de cette même compagnie, Vèle Govinden et Udaysing Ramdonee, pour des délits de contrebande et de vol dans l’enceinte du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport en août de l’année dernière.
Dans les milieux autorisés au sein de l’ADSU, l’on affirme que les dernières formalités en vue de loger ce procès devant la cour intermédiaire devront être complétés dans les meilleurs délais. Se basant sur les preuves et éléments à charge retenus contre les trois prévenus par l’ADSU, le DPP est arrivé à la conclusion qu’un Prima Facie Case a été établi.
Le début de cette Sting Operation avait été une descente d’une escouade de l’ADSU sur le parking de l’aéroport de Plaisance le 18 août 2010. Sailesh Ramdonee, 39 ans, responsable des stocks de la MDFP avait été interpellé par les limiers de l’ADSU en possession de deux bouteilles de champagne ainsi que deux flûtes de la célèbre marque Veuve Clicquot. D’autres produits, notamment des boisons alcoolisées et des produits cosmétiques de grandes marques, commercialisées dans les boutiques hors taxes de l’aéroport, avaient été découverts dans le coffre de sa voiture.
Vèle Govinden, âgé de 37 ans, directeur des achats, avait été appréhendé à son domicile à Pointe-aux-Sables le même jour, en possession de toute une série de produits cosmétiques, de bouteilles de champagne, de liqueurs et de vins.
La valeur des produits saisis est de l’ordre de Rs 300 000. « Ene parti mo fine asté kan mo ti voyagé, ek ene partie mo fine gayn en kado dan travay », avait soutenu Udaysing Ramdonee aux limiers de l’ADSU. De son côté, Vèle Govinden a soutenu que la permission de prendre ces produits avait été donnée par le président du conseil d’administration de la Mauritius Duty Free Paradise.
Lors de son arrestation par l’ADSU, Me Beeharry a nié les allégations portées contre lui et clame toujours son innocence dans cette affaire, même s’il est encore sous le coup d’une inculpation provisoire.