Accusé de larcin et de possession d’articles volés devant le tribunal de Rose-Hill, Sylvio Pontil a été acquitté par la magistrate Meenakshi Bhogun-Ramjutton, faute de preuves.
Sylvio Pontil était poursuivi pour larceny et possession of stolen property sous les articles 301(1) et 40 du Code criminel devant la cour de district des basses Plaines Wilhems à Rose-Hill. Il a plaidé non-coupable aux deux charges reprochées et a conduit sa propre défense.
Le délit allégué remonte au mois de février 2011. La police reproche à Sylvio Pontil d’avoir volé trois bagues en or appartenant à un certain Goinsawmy. La poursuite, représentée par le sergent de police (PS) Dowlull (Police Prosecutor), a appelé le PS Joomun à lire et à produire la déclaration de l’accusé en date du 9 juillet 2011 au poste de police de Stanley. Le témoin a affirmé que suite à une fouille effectuée au domicile de cet habitant de Rose-Hill, la police n’a rien obtenu de compromettant. Le sergent a soutenu que le plaignant a donné une déclaration pour vol trois mois après l’incident soit le 30 mai 2011.
Le plaignant, appelé à la barre des témoins, a soutenu qu’il était sous l’influence de l’alcool dans un magasin, lorsque deux de ses collègues ont commencé à se disputer. En essayant de calmer les choses, le dénommé Goinsawmy a reçu un coup de poing d’une tierce personne. Il aurait ensuite confié ses bagues, estimées entre Rs 35  000 et Rs 40 000, à l’accusé afin d’être dans une meilleure position pour se défendre. Il aurait appelé Sylvio Pontil le lendemain pour récupérer ses bijoux mais celui-ci devait nier les avoir pris. La victime présumée aurait également donné une montre et un bracelet en argent à l’accusé ce jour-là. Ces articles, soutenait-il, lui auraient été rendus par une personne qui les aurait achetés à l’accusé.
La magistrate Meenakshi Bhogun-Ramjutton a soutenu dans son jugement que « given the unconvincing evidence put in by the prosecution, I hold that in the case at hand, there  is no evidence whatsoever to prove that the accused was in any manner whatsoever in  possession of the three rings as averred in the information ». Elle a alors acquitté l’accusé.