Une sexagénaire propriétaire d’une boutique rattachée à sa maison à Route Bassin, Quatre-Bornes, s’est fait agresser hier matin. Quatre voleurs ont fait irruption dans son commerce, l’ont bâillonnée avant de prendre la fuite avec leur butin. Grâce à l’intervention des voisins, la dame en est sortie indemne, mais est traumatisée. Par ailleurs, des témoins pensent pouvoir reconnaître les assaillants.
Hier vers 8 h 30, une sexagénaire dont le commerce et la maison sont situés dans les environs de Route Bassin, Quatre-Bornes, a eu la vie sauve grâce à l’intervention in extremis de ses voisins après que quatre voleurs se sont introduits chez elle. Comme à son habitude, la dame faisait le va-et-vient entre la boutique et les autres pièces de sa maison quand il n’y a pas de client. Elle s’est donc attelée au ménage de son foyer. Son voisin l’a appelée pour l’avertir que deux personnes louches rôdaient autour de sa maison. La sexagénaire est retournée dans sa boutique pour servir deux clients et s’est ensuite remise au ménage.
Elle passait le balai dans la pièce d’à côté lorsque deux jeunes hommes, qui avaient le visage caché d’un mouchoir, sont entrés chez elle et l’ont jetée à terre avant de la bâillonner avec un oreiller. « Ils m’ont demandé de me tenir tranquille et de ne pas crier. Je pouvais à peine respirer », raconte-t-elle, pas encore remise de ses émotions. D’après elle, deux autres complices étaient à l’avant de la boutique et avaient rabaissé les volets afin que personne ne soupçonne leur présence.
Quelques minutes plus tard et, doutant que quelque chose se soit passé, des voisins de la victime sont arrivés sur les lieux, suivis du fils de cette dernière et de la police. Cependant, ils n’ont pu intercepter les voleurs. Sa belle-fille raconte que « le voisin qui l’avait prévenu une première fois avait rappelé peu de temps après, mais en voyant que celle-ci ne répondait pas, il m’a immédiatement averti. J’ai ensuite appelé mon mari sur son lieu de travail et il est arrivé peu de temps après, accompagné de la police. »
D’après un premier constat, les voleurs ont pris la fuite avec des cartes téléphoniques d’une valeur de Rs 3 000, ainsi que Rs 7 000 en liquide. La sexagénaire raconte qu’ils ont également fouillé son armoire, mais n’ont rien pu prendre, car les voisins sont alors intervenus. Les policiers du poste de Quatre-Bornes mènent actuellement l’enquête en collaboration avec des habitants du quartier. Certains d’entre eux seraient en mesure de reconnaître les voleurs. Leurs empreintes ont d’ailleurs été relevées.