Les limiers de la Southern Division CID ont procédé hier à l’arrestation d’un neuvième suspect dans l’affaire du vol de Rs 40 millions d’or, d’argent et de bijoux au détriment de la Société Mauricienne de Saphirs (SMS). Ce suspect, S. Etwaroo, un tôlier de profession habitant Mare d’Albert, serait celui qui a transporté le butin volé par la bande à Prabhujee Meetoo entre la maison d’un des suspects arrêtés, Radha Russick, habitante de Beau-Vallon, et la cache souterraine de Mare d’Albert. Le véhicule du suspect Etwaroo, une Toyota Hiace, a aussi été saisie aux fins d’enquête. D’autre part, Prabhujee Meetoo Franky Paupiah, Suraj Koyjaun et Maheshwarnath Hauroo, qui sont tous soupçonnés d’avoir braqué les employés de SMS entre Calebasses et Beau-Plan ont pris part à une reconstitution des faits vendredi.
Alors que beaucoup croient l’enquête policière dans cette affaire bouclée, un neuvième suspect a été appréhendé par les limiers de la Southern Division CID hier. Ce panel beater de profession était activement recherché par les enquêteurs, puisqu’il était soupçonné d’être celui qui aurait véhiculé les bijoux entre le domicile de Radha Russick à Beau-Vallon et la cache souterraine de Mare d’Albert. Selon certaines sources proches des enquêteurs, le suspect Etwaroo aurait transporté le butin de la bande à Meetoo à bord de sa Toyota Hiace. Le véhicule a, du reste, été saisi aux fins d’enquête. Le suspect, qui est le neuvième a être arrêté en marge de cette affaire, a été placé en détention hier. Il comparaîtra aujourd’hui, dimanche, à la Bail and Remand Court (BRC) à Port-Louis.
D’autre part, les quatre suspects soupçonnés d’être les braqueurs qui ont attaqué les convoyeurs de bijoux de la SMS, à une reconstitution des faits vendredi. Prabhujee Meetoo et ses acolytes, à savoir Franky Paupiah, Suraj Koyjaun et Maheshwarnath Hauroo ont été conduits respectivement à Beau-Vallon, Deux Bras et Mare d’Albert. Peu avant la reconstitution des faits, les quatre suspects ont comparu en cour de District de Mahébourg et ont été reconduits en cellule policière jusqu’au 23 février.
Prahbujee Meetoo a expliqué aux enquêteurs que c’est en son domicile, en compagnie de ses trois acolytes, qu’il a vidé les 14 cassettes de bijoux volés et les a répartis dans neuf cassettes. La majeure partie des bijoux a ensuite transité chez Radha Russick à Beau-Vallon, avant de se retrouver dans un tunnel d’évacuation sous l’autoroute à hauteur de Mare-d’Albert.
Par ailleurs, les enquêteurs ont obtenu de nouvelles indications relatives aux autres suspects arrêtés dans cette affaire, à savoir l’employé du Plaisance Air Transport Services (PATS), Taukoorduth Shamloll, Abdool Shariff Khan Kureembokus et Ackbar Luchmun. Tous allaient recevoir une partie du magot, comme promis par Prabhujee Meetoo. Cependant, ce dernier aurait affirmé à Taukoorduth Shamloll qu’il allait lui remettre la coquette somme de Rs 1 million pour lui avoir fourni les renseignements relatifs au transport des bijoux à partir de l’aéroport de Plaisance. « Meetoo ti promet ki li pu donn mwa Rs 1 million », a affirmé Taukoorduth Shamloll aux limiers de la Southern Division CID.
En ce qu’il s’agit des autres suspects, Prabhujee Meetoo leur aurait demandé, à plusieurs reprises, de ne pas s’inquiéter : ils allaient recevoir, eux aussi, leur part du magot. Cependant, les enquêteurs n’écartent pas, non plus, la possibilité que Meetoo a fomenté le plan de se volatiliser, par la suite, seul avec son précieux butin …