L’Association mauricienne de Volley-Ball (AMVB) a fait son choix à propos des entraîneurs qui conduira les deux sélections nationales pour les 10e Jeux des Îles qui auront lieu à Maurice en 2019. Après la médaille de bronze ramenée de La Réunion en 2015, L’AMVB a placé encore une fois sa confiance à Melchior Miniopoo pour diriger la sélection masculine. Tandis que Martine Bistoquet monte en grade et aura de ce fait la responsabilité de la sélection féminine. «Ces deux entraîneurs ont été nommés en attendant l’arrivée d’un directeur technique national qui devrait intervenir vers le mois de septembre», a rappelé à Week-End le secrétaire de l’AMVB, Kaysee Teeroovengadum. Pour ce qui concerne les deux équipes de Beach Volley, le poste d’entraîneur a été confié Reza Itoola pour les garçon et Pascal Ava pour les filles.
Le moins que l’on puisse dire l’aventure continue pour Melchior Minioppoo avec la sélection masculine. Les JIOI de Maurice en 2019 seront ses 2e Jeux comme responsable de cette équipe et durant ces deux dernières il a continue à occuper ce poste. Lorsque Week-End a joint au téléphone hier après-midi, Melchior Minioppoo était occuper à regarder les rencontres du championnat qui vient de débuter. «Je suis certes content de cette nomination, mais il m’est difficile pour l’heure de dire dans quelle direction nous allons. Je dois d’abord voir les joueurs évolués durant les Championnats pour se faire une idée», souligne l’entraîneur national. Mais ce dernier est aussi d’avis que le volley-ball masculine n’a pas beaucoup évolué au niveau de l’Océan Indien. «Nous avons du travail pour transformer cette médaille de bronze de 2015 en un métal plus important. Mais comme le niveau est resté presque le même depuis ces dernières années nous avons la possible de bien nous défendre sur notre sol», renchérit Melchior Minioppo.
Carrière prend une autre dimension
Si ce dernier peut compter sur son expérience, par contre pour Martine Bistoquet c’est une nouvelle aventure qui commence avec cette nomination à la tête de la sélection féminine senior. Depuis une année elle évolue certes à ce poste, mais comme entraîneur pour la sélection U18. «Ce sera, en effet, une nouvelle expérience pour moi, mais je suis très heureuse que ma carrière d’entraîneur prenne une nouvelle dimension. Mon expérience de joueuse en sélection national sera définitivement un avantage à ce niveau», explique Martine Bistoquet à Week-End. La nouvelle entraîneur de la sélection espère aussi pouvoir mettre en pratique ce qu’elle a appris lors de son stage en Égypte sur l’Elite Sports Coaching.
«Je que je voudrais c’est mettre les joueuses dans un nouveau mind-set et se dure qu’on peut gagner une médaille. A ce titre ma carrière de joueuse en équipe et en sélection va beaucoup m’aider», souligne celle qui a fait les Jeux des Iles de 2003, 2007 et 2011. Sa tâche pour gagner une médaille d’or, qui échappe à Maurice depuis plus de 20 ans, ne sera pas guerre facile,. Mais à 36 ans elle dit croire dans sa bonne étoile.
A niveau du Beach-Volley, l’AMVB a confirmé Reza Itoola dans sa position d’entraîneur national masculin. Cette fois la formation féminine sera sous la direction de Pascal Ava, qui vient d’arriver dans le circuit. Avec la nomination des entraîneurs nationaux, l’AMVB espère pouvoir passer très vite sur le dossier de l’embauche d’un DTN. A ce tire le ministre a refusé pour l’heure le choix de l’AMVB pour un entraîneur croate puisqu’il n’y a pas eu de moyen technique de certifier ses diplômes. De ce fait il se pourrait que l’AMVB se tourner vers un technicien français d’origine Algérienne, tout en espérant que d’ici septembre ce dossier soit bouclé.
En attendant et dans le but de donner les trois coups pour la préparation, l’AMVB organisera un grand rassemblement de tous les pré-sélectionnés pour le 13 août prochaine et les entraînements nationaux prendront ses droits à partir du 20.