Après quelques mois d’attente, l’African Dream Project est finalement lancé à Maurice. Ce projet, financé par la Fédération internationale de volley-ball et la Confédération africaine de volley-ball et concernant les jeunes éléments à partir de huit ans, s’est concrétisé dans le premier des quatre centres prévus, à savoir l’École Notre Dame de Lorette à Port Louis. Il bénéficiera du soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports, du ministère de l’Éducation et du Comité olympique mauricien.
Devant des jeunes enthousiastes, Fayzal Bundhun, président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), a situé l’importance de cette formation. « Ce sera dans la durée. C’est un rêve et nous sommes là pour réaliser votre rêve. Le sport ne pourra que vous permettre de vous épanouir dans votre vie. »
Tout en rappelant que Port-Louis a été le temple du volley-ball à l’époque, avec notamment le stade Régis Jean qui a accueilli des rencontres nationales et internationales, il a demandé aux jeunes de se servir à bon escient de ces outils afin qu’ils aient un niveau fort appréciable à l’avenir.
De son côté, Marie-Noëlle Rima, maîtresse d’école de cette institution, a remercié les instances concernées qui feront de ce rêve une réalité. « C’est un projet fort louable qui devra connaître un franc succès. Ce développement dans le monde du volley, avec accent sur les jeunes, mérite d’être salué », a-t-elle souligné.
Dans la foulée, elle a demandé aux jeunes de s’investir, de faire fructifier leur talent et de vivre à fond les valeurs sportives. Une remise symbolique d’équipements a également été effectuée, avant qu’un gâteau aux allures d’un terrain de volley ne soit coupé.
Les séances d’initiation seront placées sous la responsabilité d’Aurore Lacloche et elles devraient se dérouler pendant la récréation ou les classes d’éducation physique.