Le comité directeur de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB) est en passe de connaître de nouvelles secousses. Cette fois, c’est un de ses membres influents, à savoir Navin Bhowany, qui envisage sérieusement de soumettre sa démission. La raison principale de sa prise de position demeure l’attitude adoptée par les membres du comité, en particulier Naz Teeroovengadum, à l’encontre de Bertrand Samoisy, élément de l’Association Sportive Jeunesse Chebel. Ce dernier ne pourra défendre les couleurs de son équipe jusqu’à nouvel ordre, soit jusqu’à la prochaine réunion du comité prévue le 7 octobre.
Navin Bhowany, représentant de l’ASJ Chebel au sein du comité, sort de ses gonds. « Ce n’est pas normal que les réunions du comité soient émaillées d’accrochages, alors que ce sont les intérêts des joueurs qui doivent primer. Les règlements sont carrément bafoués. En empêchant Bertrand Samoisy d’évoluer, je constate que certains veulent mettre les bâtons dans les roues afin de diminuer les chances de l’ASJ Chebel de remporter le championnat. » Il prend ainsi pour cible Naz Teeroovengadum qui est à son avis responsable de la démission d’autres membres, à l’instar de Romy Mootoosamy et Rajen Soopramanien.
En somme, la réunion du comité directeur de l’AMVB tenue mardi dernier à Vacoas a donc de nouveau été mouvementée. Si les cas de transferts ont été au centre des discussions, il n’en demeure pas moins que celui de Bertrand Samoisy, joueur d’origine rodriguaise, a donné lieu à des débats animés. Ce joueur, actuellement étudiant à l’université de Maurice, était en action au sein de la formation de Roche Bon Dieu cette saison. Il a par la suite rejoint son frère Julien dans les rangs de l’Association Sportive Jeunesse Chebel et a disputé la première rencontre du championnat face au Ernest Florent VBC vendredi dernier. Et ce, sans que les membres de l’AMVB ne trouvent à en redire.
Mais voilà que les données ont été bouleversées au cours de la réunion de mardi dernier. Naz Teeroovengadum, qui présidait cette réunion, justifie sa prise de position par le fait que le joueur concerné a évolué dans le championnat de son île cette saison et ne peut par conséquent disputer un autre championnat dans la même saison. En d’autres mots, il ne peut défendre les couleurs de deux équipes différentes au cours d’une même saison.
« Qui a approuvé la décision de permettre à Bertrand Samoisy de disputer l’actuel championnat ? Après discussions, nous sommes tombés d’accord sur le fait que ce joueur ne pourra participer au championnat jusqu’à nouvel ordre », avance Naz Teeroovengadum.
Pourtant, le règlement de la section 4.1 lié aux transferts est clair sur ce point. « Players from Rodrigues who come to work or study in Mauritius are not concerned by transfers even if they have played for the current season in Rodrigues ».
Reste que Naz Teeroovengadum n’en démord pas. « Je me demande au cours de quelle réunion cette loi a été votée. C’est pourquoi j’ai demandé que les procès-verbaux des différentes réunions soient fournis. »
Cette décision a donc créé la frustration au sein de l’ASJ Chebel. L’entraîneur de cette formation, Melchior Miniopoo, soutient dur comme fer que les règlements doivent être respectés. De ce fait, il a contacté Kaysee Teeroovengadum, président de l’AMVB, qui lui a promis que le problème sera réglé quand il reprendra ses fonctions à l’issue de sa convalescence, soit au début du mois prochain. Entre-temps, Betrand Samoisy devra suivre des gradins les rencontres de son équipe face au Curepipe Starlight (ce soir) et au Club Sportif Trotters de Quatre-Bornes (mardi prochain).
Une question mérite cependant d’être posée. Si le comité directeur de l’AMVB maintient sa position, la formation d’Ernest Florent pourra-t-elle émettre une protestation à l’effet qu’elle s’est inclinée face à un adversaire qui avait aligné un joueur non-éligible ?
Si le cas de Bertrand Samoisy fait actuellement débat, celui de son frère Julien a été résolu mardi dernier. Malgré le fait que ce joueur ait signé sur le playing-strenght du Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC, il pourra défendre les couleurs de son club d’origine, à savoir l’ASJ Chebel. Julien Samoisy n’avait pu être en action vendredi dernier et cela n’avait pas été du goût de ses coéquipiers. C’est ainsi que Nicolas Dupouy avait refusé de disputer cette rencontre face à Ernest Florent.