Après le désistement d’Olivier Lardier en fin de semaine dernière, l’Association Mauricienne de Volley-Ball (AMVB) multiplie les démarches afin de faire venir un directeur technique national (DTN). La fédération a cette fois-ci jeté son dévolu sur un autre expert venant de l’Hexagone, à savoir Fabrice Chalendar. Espérons que celui-ci sera le bon.
L’ancien manager de l’équipe de France féminine a fait comprendre qu’il ne pourra pas occuper le poste de DTN national de Maurice en raison d’un problème familial. Pour rappel, suite aux contacts établis avec André Glaive, Olivier Lardier avait effectué une visite à Maurice à ses propres frais. Au cours de son séjour, il avait eu des contacts avec les membres de l’AMVB, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, le Chief Executive du Trust Fund For Excellence in Sports, Michael Glover, et avait également effectué une visite au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Le feuilleton Lardier terminé, place maintenant à Fabrice Chalendar.
« Ma priorité en ce début d’année est la venue d’un Directeur Technique National (DTN) et ce, le plus tôt possible. C’est une nécessité. Je mettrai tout en oeuvre pour. D’autant qu’il s’agira de ne pas dévier de notre objectif qui demeure la consécration aux prochains Jeux des îles de l’Océan Indien car nous ne visons ni plus ni moins que la médaille d’or », souligne le président de l’AMVB, Bharun Teeroovengadum. Et ce dernier, grâce aux contacts établis avec l’instructeur international français, André Glaive, a cette fois proposé le nom de Fabrice Chalendar.
Actuellement Directeur sportif de l’équipe professionnelle de ligue A de l’Association Sportive Universitaire Lyonnaise (ASUL) Lyon Volley-ball, pour laquelle il a été entraîneur professionnel jusqu’en 2013 (accession
en Ligue A) et ce durant six années consécutives (accession de Nationale 1 à Ligue A). Ses résultats en tant qu’entraîneur sportif et ses vingt années d’expérience dans le milieu de l’entraînement professionnel, amateur et
fédéral, l’ont permis d’avoir une bonne connaissance du milieu sportif et du volley-ball en particulier. Au cours de son parcours professionnel, il lui était régulièrement demandé de prendre des responsabilités concernant l’organisation et la gestion d’événements liés à la pratique du volley-ball, ainsi qu’à la mise en place de divers projets émanant de politiques définies par ses différents employeurs (Fédération Française de Volley-ball, ASUL Lyon Volley, ASPTT).
Son expérience au sein de ces structures ainsi que son expérience d’entraîneur professionnel de haut niveau lui ont permis d’acquérir une très bonne connaissance des techniques et des procédures pour faire évoluer et
progresser les joueurs, le groupe, et la structure dans lesquelles ils évoluent (loisirs, compétition et haut-niveau). Par ailleurs, son expérience de Cadre Technique à la Fédération Française de Volley-ball lui a aussi permis
de prendre des responsabilités sur le plan de la formation de cadre, du développement quantitatif et de piloter des projets importants tels que la création de structure pour accueillir les jeunes licenciés (club jeune, stage de
perfectionnement) et de les amener au plus haut niveau de pratique (Equipe de France).
Ces différentes fonctions  tout au long de son parcours professionnel lui ont ainsi permis d’acquérir deux aspects primordiaux pour ce poste de Directeur Technique National à savoir, le relationnel qui s’avère essentiel pour communiquer avec les institutions, les partenaires mais également avec les joueurs encadrés et le staff, la technique avec l’application des stratégies mises en place dans le cadre des projets sportifs définis, la direction d’un système d’entraînement complexe, la préparation physique et la gestion de groupe. À titre d’information, en tant que joueur, il a défendu les couleurs de l’équipe de France tant en équipe première que chez les juniors.