L’Association Sportive Jeunesse Chebel et le Quatre-Bornes VBC ont maintenu leur série victorieuse dans le championnat masculin de première division de volley-ball. Au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas hier soir, ces deux formations ont logiquement pris la mesure du Curepipe Starlight et du Club Sportif Trotters de Quatre-Bornes respectivement.
 L’équipe de Chebel faisant la différence sur le score de 25-22, 25-16 et 25-19, tandis que le QBVC remportait le duel de la ville des fleurs sur le score de 25-16, 25-17 et 25-12.
Ayant récupéré Julien Samoisy et Nicolas Dupouy, l’ASJ Chebel n’a cette fois pas laissé échapper de set. Comme cela avait été le cas vendredi dernier face au Ernest Florent VBC. Certes, le Curepipe Starlight, balayé par le Quatre-Bornes VBC lors de sa première sortie, a fourni une meilleure réplique cette fois en se montrant fort accrocheur, surtout au cours de la première manche. Toutefois, avec des joueurs plus expérimentés, l’ASJ Chebel prenait graduellement l’emprise sur le débat pour faire la différence.
Mais au-delà de ce succès, le cas Bertrand Samoisy a polarisé l’attention au gymnase hier soir. Même si les membres du comité directeur de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), réunis mardi dernier, avaient pris la décision que ce joueur ne pouvait évoluer jusqu’à nouvel ordre, ce dernier était présent à l’échauffement et avait vu son nom inscrit sur la feuille de match. Les dirigeants de l’ASJ Chebel ont tout tenté afin que Bertrand Samoisy puisse être en action. Ils ont beau se montrer persuasifs, tout en arguant que ce joueur n’avait en aucune façon enfreint les règlements. Rien n’y fit.
Soogum Ramkhelawon, commissaire du match, en contact avec Jean-Michel Dedans (secrétaire de l’AMVB) au téléphone, maintenait la décision prise au sein du comité. Bertrand Samoisy, déçu, a alors dû regagner les gradins et vivra pareil scénario lors de la prochaine sortie de son équipe mardi prochain. Sacrifié somme toute sur l’autel de l’intransigeance et de l’entêtement de certains dirigeants qui sont finalement allés à l’encontre de leurs propres règlements. « Bertrand est considéré comme un hors la loi, alors qu’il n’a enfreint aucune loi », s’indigne un dirigeant de l’ASJ Chebel.
Pour rappel, Bertrand Samoisy, d’origine rodriguaise, a disputé le championnat de son île cette saison au sein de la formation de Roche Bon Dieu. Toutefois, le règlement 4.1. au niveau des transfer regulations de la présente saison l’autorise à disputer une autre compétition à Maurice, d’autant qu’il est étudiant à l’université de Maurice.
En attendant que le comité directeur de l’AMVB statue sur son cas vendredi prochain, les dirigeants de l’ASJ Chebel crient cette fois au scandale concernant le cas du Français Sébastien Darbon, qui évolue au sein du CS Trotters de Quatre-Bornes. Ce joueur n’aurait pas produit de document attestant un transfert international et, pourtant, il est éligible à évoluer.
Cette équipe des Trotters n’a pu éviter la défaite, soit la deuxième consécutive, face à une formation du QBVC qui a évolué plusieurs crans au-dessus. Avec sa nouvelle recrue Sunil Mudhoo, aligné aux côtés d’Evans Sauteur, Zahir Shermohamedkhan, Jean-Luc Manikon, Pascal Élise et Cédric Apollon, l’équipe quatre-bornaise rejoint ainsi l’AS Rivière-du-Rempart en tête du classement.
Ce soir (19h30) à Vacoas, l’unique rencontre verra une confrontation entre deux équipes de la capitale, soit le Port Louis Red Star et La Tour Koenig VBC.
__________________________________________________________________
Résultats
ASJ Chebel 3 Curepipe Starlight 0 (25-22, 25-16 et 25-19)
Quatre-Bornes VBC 3 Club Sportif Trotters de Quatre-Bornes 0 (25-16, 25-17 et 25-12)
Ce soir (18h30) : Port-Louis Red Star/La Tour Koenig VBC