Après la sanction prise à l’encontre de Naz Teeroovengadum, dirigeant du Club Sportif Trotters de Qautre Bornes, l’Association mauricienne de volley-ball a encore sévi. À travers un comité disciplinaire comprenant trois membres de cet organisme, à savoir Fayzal Bundhun, Nazir Bowud et Bose Soonarane, un avertissement et un sursis de deux ans ont été donnés au Rivière-du-Poste VBC et aux Trou-aux-Biches Sharks, soit les deux équipes qui effectueront leur baptême du feu chez l’élite cette saison.
Le comité disciplinaire s’était réuni vendredi dernier en présence des dirigeants des deux équipes concernées et a pris ces décisions suite aux incidents survenus lors de la dernière rencontre du Top Four pour les équipes de la division 2A en octobre de l’année dernière. Il a ensuite soumis ses recommandations au président de l’AMVB, Bharun Teeroovengadum. Pour rappel, cette rencontre était prévue à midi et les dirigeants de la formation de Rivière-du-Poste avaient demandé à Bharun Teeroovengadum, alors président de la Commission Organisation, de la repousser d’une heure. Toutefois, les dirigeants et joueurs des Trou-aux-Biches Sharks, de même que les arbitres, n’étaient pas au courant de cette demande.
De ce fait, un délai de 20 minutes, comme stipulé dans les règlements, était accordé aux joueurs de Rivière-du-Poste, qui n’étaient qu’au nombre de six au moment du coup d’envoi. Avec l’arrivée des autres joueurs et autres dirigeants par la suite, l’équipe sudiste devait se retirer du terrain. S’ensuivirent des discussions, avant que la formation nordiste, déjà assurée de décrocher le trophée avant cette rencontre, ne refuse également d’évoluer. Il semblerait au bout du compte qu’un problème de communication soit à la base de ces incidents.
Par ailleurs, il nous revient que les dirigeants de l’AMVB ne voient pas d’un bon oeil la decision du Faucon Flacq Camp Ithier VBC de ne pas respecter le protocole en refusant de saluer les joueurs du Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC. Cela s’était produit lors de la rencontre comptant pour le Memorial Shield samedi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. L’équipe de l’Est voulait ainsi faire montre de sa désapprobation du fait que les joueurs de Rivière-du-Rempart avaient pris partie pour la formation réunionnaise de Tampon Gecko Volley lors de la finale de la Coupe des clubs champions de la zone 7 en novembre de l’année dernière.
Selon les renseignements, l’AMVB veillera que ce genre de comportement ne se reproduise plus.