Objectif maintien pour Azur SC cette saison

Après s’être mis quelque peu en retrait la saison dernière, Guito Lepoigneur revient aux affaires cette saison. Après avoir passé le témoin à Jean-François Legane, il sera de nouveau aux commandes d’Azur SC, équipe féminine de volley ball qui a connu ses heures de gloire au cours de la dernière décennie, avec notamment des titres nationaux et une place de finaliste à la Coupe des clubs champions de la zone 7. Avec désormais un effectif relativement jeune, l’objectif demeurera, tout comme ces deux dernières saisons, le maintien.

« Nous avons investi en ces jeunes et nous visons le long terme », précise Guito Lepoigneur, qui possède néanmoins quelques anciennes dans son groupe, à l’instar de Jannick Louis, Stéphanie Duval, Elsa Lepoigneur et Virginie Nancoo. Cependant, il écarte la possibilité d’un retour de quelques anciennes joueuses qui avaient intégré d’autres clubs ces dernières saisons. En attendant que les jeunes éléments s’aguerrissent davantage, l’entraîneur d’Azur SC veut placer la barre à hauteur très respectable. « Ce n’est guère évident de reconstruire une équipe, vu que certaines joueuses se concentrent sur les études supérieures. Cependant, nous espérons nous maintenir afi n de viser plus haut à l’avenir. »

Pour rappel, cette équipe des villes sœurs avait sauvé sa place chez l’élite en 2018 en disposant de La Tour Koenig SC lors du match de barrage. La saison dernière, elle avait devancé l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill, qui avait alors échoué lors du match de barrage face au Buswell VBC. Reste que Guito Lepoigneur souhaite qu’une relève soit créée au niveau du volley-ball local, afin que les équipes ne souffrent pas d’un manque d’effectif, surtout au niveau féminin. Le fait de n’avoir été qu’un observateur la saison dernière lui a toutefois permis d’apprécier le remarquable parcours effectué par le Quatre Bornes VBC. « Cette équipe, avec ses trois titres acquis au niveau de l’océan Indien, peut viser d’autres sommets, notamment au niveau continental. Il faut pour cela qu’elle bénéfi cie du soutien et de l’encadrement voulus. Ce sera à ce prix que les résultats suivront », analyse-t-il.