La sélection masculine de volley-ball des Seychelles est attendue à Maurice cet après-midi. Elle effectuera un camp d’entraînement dans le cadre de sa préparation en vue du tournoi qualificatif continental pour les championnats du monde. Ce tournoi se déroulera du 2 au 8 mars en Tunisie, et les Dallons évolueront dans la poule 3 en compagnie du pays hôte, du Congo Brazzaville, du Sénégal et du Niger. Le vainqueur de cette poule obtiendra son visa pour la phase finale prévue en Pologne.
Au cours de ce camp d’entraînement qui devrait débuter demain, les Seychellois disputeront quelques rencontres face à la présélection nationale et les quatre meilleures équipes de l’île, à savoir le Quatre Bornes VBC, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC, le Port Louis Red Star et le Curepipe Starlight. Concernant la présélection nationale, elle a repris le chemin de l’entraînement hier soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Onze joueurs ont répondu à l’appel, à savoir Gilbert Alfred, Stéphane Moonisamy, Olivier Alfred, Jonathan Joseph, Evans Sauteur, Cédric Apollon, Éric Louise, Ashwin Ramkalawon, Brandon Tanner, Akash Choolun et Allan Esther. Seul Alvaro Bonne-Langue a déclaré forfait, tandis que Gino Sophie soigne un problème à l’épaule et que son jeune frère, Christopher, relève d’une opération au genou.
Quant à la présélection féminine, elle livrera une première séance d’entraînement ce soir à Vacoas. Elle disputera également des rencontres face à la sélection des Seychelles dont la venue est prévue mercredi prochain. Le rendez-vous continental des Seychelloises en vue de la qualification mondiale est programmé du 16 au 23 février au Kenya. Tirées dans la poule 2, elles défieront les volleyeuses du pays hôte, de l’Ouganda, de la Tunisie, du Sénégal, du Mozambique et du Cap Vert pour l’unique ticket qualificatif pour la phase finale qui se déroulera en Italie.
Concernant la préparation des présélections nationales, il est confirmé que Dominique Filleul agira comme préparateur physique. Il a donné son accord hier et conduira ses premiers tests d’aptitude le 5 février. Par ailleurs, suite au désistement d’Olivier Lardier en tant que directeur technique national, l’Association mauricienne de volley-ball multiplie les démarches auprès de l’instructeur international français André Glaive. Selon Bharun Teeroovengadum, président de cette instance, trois entraîneurs ont fait acte de candidature et les recommandations d’André Glaive sont attendues.