Tout porte à croire désormais que le titre se jouera entre le Faucon Flacq Camp Ithier VBC et le Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC dans le championnat masculin de première division de volley-ball. L’autre prétendant à la consécration, à savoir le Quatre Bornes VBC, a chuté vendredi au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas lors de cette nouvelle soirée de la manche aller des play-offs. Et ce, en trois sets (23-25, 23-25 et 22-25) face à la formation de Camp Ithier.
Les champions en exercice ont su forcer la décision en leur faveur dans les moments cruciaux pour décrocher leur troisième victoire consécutive dans cette compétition. D’ailleurs, l’équipe de l’Est a évolué au complet avec la présence dans le six initial de Gilbert Alfred, Andry Rakoto, Ashwin Ramkhelawon, Jason Radoo, Olivier Alfred et Stephane Moonisamy.
L’entraîneur Dharmendra Gundowry s’attend maintenant que son groupe maintienne sa lancée au cours des prochaines sorties. « Même si les séances d’entraînement ont été perturbées, il n’empêche que l’équipe a su se montrer à la hauteur. Surtout dans le money-time des trois sets. Cela est donc encourageant pour la suite de la compétition. Je demeure persuadé que si nous maintenons ce rythme de compétition, l’objectif de décrocher un nouveau titre demeure dans le domaine du possible. »
Reste qu’il prend très au sérieux la prochaine sortie de son groupe face à l’Association Sportive Baie-du-Cap jeudi. « Cette équipe a causé une surprise en disposant de l’ASJ Chebel et évolue d’ailleurs sans complexe. Donc, méfiance », avance Dharmendra Gundowry.
Du côté du Quatre Bornes VBC, on n’a jamais jeté les armes, même si à l’arrivée la défaite est dure à avaler. « Cela s’est joué sur des petits détails. Le mano à mano a duré tout au long des trois sets et il n’y a jamais eu d’écart conséquent », reconnaît l’entraîneur Lindsay Wilson, qui avait fait confiance d’entrée à Sunil Mudhoo, Evans Sauteur, Olivier Choyen, Patrice Moutou, Nicolas Dupouy et Teddy Paris. Quoi qu’il en soit, le Quatre Bornes VBC se trouve dos au mur, étant condamné à prendre le meilleur de Rivière-du-Rempart vendredi.
Cette dernière formation a de son côté confirmé ses visées sur le titre en repoussant le challenge du Port Louis Red Star en quatre sets (25-17, 25-16, 23-25 et 25-22) en 86 minutes. Malgré un effectif limité de huit joueurs et avec un six initial constitué de Jason Laverdure, des frères Sophie (Gino et Christopher), d’Akash Doobraz, d’Allan Phillippe et du Sri-Lankais Sanath, l’équipe nordiste a su contrecarrer les intentions d’une équipe de la capitale qui court toujours après un premier succès dans ces play-offs.
Du côté des play-downs, la seule rencontre à l’affiche a favorisé les desseins du Curepipe Starlight aux dépens du Ernest Florent VBC (25-22, 26-24 et 25-20) en 69 minutes. La compétition se poursuit ce soir avec la rencontre La Tour Koenig VBC/Pont Blanc VBC.
Chez les dames, deux des prétendants au titre ont démarré victorieusement les play-offs. Azur SC n’a pris que 49 minutes pour prendre la mesure de l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill sur le score de 25-8, 25-15 et 25-18. Le Curepipe Starlight a de son côté disposé du Quatre Bornes VBC également en trois sets (25-20, 25-15 et 25-14) en 69 minutes. L’autre aspirant à la consécration qu’est l’équipe de Tranquebar Black Rangers entrera en action jeudi et affrontera l’USBBRH.