Le Faucon Flacq Camp Ithier VBC a une nouvelle fois courbé l’échine en finale de la Coupe des clubs champions de la zone 7 à Mahashina à Tananarive contre les Réunionnais de Tampon Gecko Volley en quatre manches (26-28, 25-14, 24-26, 23-25). C’est la troisième année d’affilée que les joueurs de Dharmen Gundowry échouent à ce stade de la compétition. Il faudra encore attendre pour qu’une équipe mauricienne inscrive son nom au palmarès de cette compétition.
Le Faucon Flacq n’a pas connu son jour de gloire mais plutôt de désespoir hier à Tana avec une défaite face à Tampon Gecko Volley au Palais des Sports de Mahashina. Sept jours de compétitions intenses, où le quadruple champion de Maurice en titre aura fait preuve de beaucoup de courage, d’abnégation et de volonté. Mais cela n’aura pas suffi. Battus lors des deux précédentes finales par les Réunionnais du VBC Saint-Leu et les Malgaches de l’AS Voara, l’équipe de l’est de l’île n’a pas été en mesure d’effacer la désillution de la dernière édition.
« Nous avons une nouvelle fois joué de malchance. Malheureusement, nous échouons encore en finale. C’est triste mais c’est la réalité du sport. Tampon était meilleur que nous. Je dirais que nous avons eu une mauvaise gestion de la rencontre. Nous n’avons en tout cas pas à rougir de cette défaite. Nous tombons avec les honneurs, les armes à la main. Pour moi, nous avons pratiqué le meilleur volley-ball tout au long du tournoi. Je tiens à féliciter les joueurs qui ont donné le maximum. Ils ont beaucoup travaillé pour en arriver là. », indique le coach Dharmen Gundowry. Ce dernier a tenu à faire ressortir qu’il possédait la meilleure équipe de ces trois dernières années. « Je disposais des meilleurs joueurs. Mais cela n’a pas suffi. Je tiens à remercier tous ceux qui nous ont soutenu et aussi le Quatre Bornes VBC et l’ASJ Chebel qui ont accepté de libérer les guest-players, Evans Sauteur et Jason Bhowany », fait ressortir Dharmen Gundowry.
Il est à noter que trois joueurs de la formation mauricienne ont été primés à l’issue de cette Coupe des clubs champions. Ce sont Gilbert Alfred, élu meilleur attaquant, le Malgache Andry Rakoto élu meilleur contreur et Stéphane Moonisamy élu Most Valuable Player (MVP) ont ainsi été à l’honneur. À titre d’information, Camp Ithier a remporté six victoires sur six possible avant de perdre contre le Tampon Gecko Volley. La finale féminine a également souri à une formation réunionnaise. En effet, St-Denis Olympique a dominé les Malgaches de Stef Auto en trois sets (25-13, 25-13, 25-23). La formation de l’île soeur est sacrée pour la deuxième fois, la dernière étant en 2010. Le Rivière du Rempart Star Knitwear, battu en demi-finale au tie-break par Camp Ithier (27-29, 25-20, 25-19, 19-25, 10-15) en demi-finale, a perdu le match de classement face aux Malgaches de l’AS Voara, 3 sets à 1.
Nassrullah Loolmamode, le coach de l’équipe nordiste qualifie le parcours de ses joueurs d’honorable. « Nous n’avons rien à nous reprocher. Nous avons tout donné. Deux de mes joueurs, Bruno Anne et Jonathan Casquette ont été malades et ils n’étaient pas à 100% en demi-finale. Pour le match de la troisième place, nous n’avons pas été en mesure de faire la différence. Je suis très content de la performance de mes joueurs », souligne-t-il. Du côté féminin, le Curepipe Starlight a terminé à la cinquième place battant au passage l’autre équipe mauricienne, Azur SC, qui s’est contenté de la sixième place. La bande à Deepak Sowaruth l’a emporté en trois manches, 25-21, 25-19 et 25-20.