Ce sera cet après-midi que la sélection masculine de volley-ball de Maurice mettra le cap sur l’Égypte dans le cadre de sa participation à la Coupe d’Afrique des Nations. Une compétition prévue du 20 au 31 courant, qui servira de préparation finale en vue de la 9e édition des Jeux des îles et également de qualification pour les championnats du monde prévus au Japon du 8 au 23 septembre prochain. Mais le périple ne s’annonce pas de tout repos, avec une escale de près de 17h à Dubaï.
Au pays des pharaons, les volleyeurs mauriciens, qui retrouveront la scène continentale après 14 ans, devront s’attendre à très forte partie. D’ailleurs, les neuf autres pays engagés, à savoir l’Égypte, la Tunisie, le Maroc, l’Algérie, le Botswana, le Soudan, le Rwanda, le Kenya et le Cameroun possèdent tous un niveau de jeu fort appréciable.
D’ailleurs, le pays hôte s’est récemment illustré en remportant le groupe 3 de la World League avec sept victoires en huit sorties, devançant notamment le Monténégro, la Slovaquie, la Chine, l’Espagne, la Grèce, la Turquie, le Kazakhstan et Porto Rico. Les autres pays du Maghreb de même que le Kenya et le Cameroun seront tout aussi ambitieux.
Même si la sélection mauricienne ne se fait pas réellement d’illusions dans cette compétition d’envergure, il n’en demeure pas moins qu’elle en profitera pour faire ses classes. « Ce sera l’occasion de peaufiner notre préparation au niveau collectif et d’effectuer les derniers réglages. L’objectif sera de nous aguerrir face à des adversaires au niveau très élevé et de renforcer la cohésion du groupe à l’approche des Jeux des îles », soutient le conseiller technique, Fabrice Chalendar.
Le seul pépin au sein du groupe demeure l’entorse à la cheville contractée par Stephane Moonisamy. « Il ne sera probablement pas titularisé lors des premières rencontres, mais il devrait être rétabli d’ici quatre à cinq jours », avance le Français.
Ce désir que la sélection sorte grandie de ce déplacement est également exprimé par l’entraîneur national, Melchior Miniopoo. « Ces frottements de haut niveau nous seront bénéfiques. Avec le bel état d’esprit qui anime le groupe, nous ne pourrons que progresser. La réunion technique nous permettra d’être fixés sur nos adversaires ».
Quant au capitaine de l’équipe, Gilbert Alfred, il vivra une nouvelle expérience continentale après 2001 au Nigeria. « Ces sorties nous seront bénéfiques en vue des Jeux des îles. Nous devrons en tirer le maximum, tout en sortant de la compétition la tête haute et grandis ».
De son côté, Fayzal Bundhun, président de l’Association mauricienne de volley-ball, a encouragé les volleyeurs dans leur mission. « Ils devront être prêts pour se rendre sur le champ de bataille. La balle est dans leur camp ».
Afin de motiver la sélection, une remise d’équipements a été effectuée hier soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, étant absent, cette remise a été effectuée par le président du Club Maurice, Giandev Moteea, et la présidente du Mauritius Sports Council, Sarah Rawat-Currimjee.
« L’Égypte demeure un pays de référence dans le domaine du volley-ball. Vous devrez aborder la compétition avec un très bon moral », a insisté le premier nommé. La CAN terminée, pas de réel répit pour les volleyeurs, qui devront vite braquer leur objectif sur les JIOI, où l’erreur ne sera pas permise cette fois.