La sélection nationale masculine de volley-Ball a mis le cap mercredi après-midi sur l’Égypte pour prendre part à la 20e édition du Championnat d’Afrique des Nations (CAN) de volley-ball messieurs, qualificative pour le Mondial 2015 au Japon (8-26 septembre), qui se tiendra du 21 au 30 courant au Caire. 10 pays seront représentés dont Maurice qui entame sa dernière étape de préparation en vue des Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI, 1er-9 août à la Réunion).
Les hommes de Melchior Miniopoo auront la lourde responsabilité de faire honneur au quadricolore national en terre égyptienne comme ont pu le faire les protégés de Lindsay Wilson au Kenya. Certes, ce sera très difficile d’exister face aux forces en présence, mais les coéquipiers de Gilbert Alfred devront donner le maximum car ce type de frottements est bénéfique dans la préparation en vue des JIOI. Fayzal Bhundun, président de l’Association mauricienne de Volley-Ball (AMVB) et dernier entraîneur à avoir permis à la sélection masculine de monter sur la plus haute marche aux JIOI (2003), a confiance en ce groupe.
« Ils sont très bien encadrés. Ils sont bien arrivés à l’hôtel et se sont installés dans leur quartier. Ils s’entraînent deux fois par jour, matin et après-midi pour une session de deux heures. Ils bénéficient également des soins mis à leur disposition comme le sauna pour faciliter la récupération », fait ressortir Fayzal Bundhun. « Ce sera l’occasion pour eux de créer une bonne alchimie et de trouver leurs repères ensemble à travers un Team-Building. Un bon moyen de motiver les troupes. C’est à ça que sert ce type de tournois. Le coach national et le Directeur Technique National (DTN), Fabrice Chalendar vont apporter les derniers réglages nécessaires au bon fonctionnement de l’équipe », soutient notre interlocuteur.
10 équipes prendront ainsi part à cette 20e édition de la CAN, soit l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, le Botswana, le Soudan, le Kenya, le Cameroun, le Rwanda, Maurice et l’Égypte (pays hôte). « Je crois que les équipes seront réparties en poule de 5. La réunion technique est prévue pour mardi et nous connaîtrons les adversaires de la sélection », ajoute le président de l’AMVB. L’Égypte tenante du titre depuis 2005 et la Tunisie, titulaire du plus grand nombre de victoires avec 8 trophées, seront les principaux favoris pour le sacre final, alors que l’Algérie et le Cameroun qui possèdent deux titres chacun feront figure d’outsider. L’équipe égyptienne récemment auréolée de l’accession au 2e palier de la ligue mondiale, après avoir remporté le tournoi final du groupe 3 qui s’est déroulée début juillet à Bratislava (Slovaquie), reste le principal favori pour décrocher le graal sur ses terres.
Les septuples champions d’Afrique sont bien partis pour égaler le record des Tunisiens et confirmer ainsi leur suprématie sur le volley-ball africain depuis 2005. De son côté, la sélection tunisienne, battue sur ses terres lors de la dernière édition (2013), compte prendre sa revanche en allant décrocher un neuvième titre continental au Caire. Les Gino Sophie, Akash Doobraz et Kevin Larose pourront toutefois tenter de rivaliser face aux équipes moins cotées. « Le Soudan et le Botswana demeurent des adversaires prenables. Ce sera l’occasion de faire tourner l’effectif. Les joueurs défendront crânement leurs chances avec l’objectif de réaliser une bonne performance. Je crois beaucoup en leurs capacités », confie-t-il.
Le réceptionneur/attaquant, Stéphane Moonisamy, qui a pris l’avion avec le groupe malgré son entorse de la cheville, devrait à priori être apte à jouer. « Le medecin lui a donné le feu vert. Il n’y a aucun souci. Il sera prêt à donner un coup de main à ses partenaires », a conclu Fayzal Bhundun. À noter que les finalistes seront directement qualifiés pour le Mondial 2015 qui se déroulera au Japon du 8 au 26 septembre prochain.