Après son succès en trois sets aux dépens du Quatre Bornes VBC six jours plus tôt, Azur SC partait avec les faveurs des pronostics lors de son duel face aux Tranquebar Black Rangers. Toutefois, au cours de cette rencontre disputée vendredi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, le tenant du titre dans le cadre du championnat féminin 1A de volley-ball a été poussé dans ses retranchements. Mené à l’issue de la troisième manche, il a renversé la vapeur pour faire la différence au tie-break (18-25, 25-21, 21-25, 25-16 et 15-9). Une victoire qui s’est concrétisée après pas moins de 114 minutes de jeu.
Un débat de bonne facture et à rebondissements : ainsi peut se résumer ce duel entre deux prétendants au titre. En menant par deux sets à un et 10-6 au cours de la quatrième manche, les Tranquebar Black Rangers semblaient tenir le bon bout. Toutefois, un cruel passage à vide dans ces moments cruciaux devait leur être préjudiciable. « Les joueuses ont craqué. Il faut comprendre que notre équipe possède en son sein plusieurs jeunes éléments qui découvrent ces rencontres d’un tel niveau. Qui plus est, Tiffany Nursimloo n’a pu être en action et il nous a manqué une pointue pour évouer aux côtés de Martine Bistoquet », explique le responsable du groupe, José Bistoquet.
Ce dernier avait fait confiance à Elizabeth Mohungoo-Bouti, Martine Bistoquet, Wincy Perrine, Melissa Momus, Jebelle Spéville et Estelle Sophie pour cette rencontre, après la sortie victorieuse face à l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill. Reste que José Bistoquet demeure incertain quant à la suite des événements. « Ma grosse appréhension demeure notre prochaine sortie face au Quatre Bornes VBC samedi prochain. Si nous réalisons la même prestation que celle fournie vendredi dernier, nous pourrons avoir des chances dans cette compétition. Néanmoins, avec l’apport de notre commanditaire, Investec, nous espérons faire de notre mieux ».
Reste que malgré ce sérieux challenge, Azur SC poursuit sa marche triomphale vers une nouvelle consécration. Les Azuréennes ont certes connu des frayeurs, mais ont pu se démarquer lors de la manche décisive. « Notre condition physique a fait la différence. Nous nous étions bien préparés dans ce domaine et nous avons ainsi pu effectuer un nouveau pas vers le titre », soutenait l’entraîneur Guito Lepoigneur. Avec un six premier constitué de Stéphanie Duval, Nathalie Letendrie, Jannick Louis, Lucy Latour, Stephnaie Dauguet et Caroline Lepoigneur, Azur SC devait d’ailleurs être bousculé lors de la manche initiale. L’entrée de Priscilla Kelly, Angélique Ramdoss et d’Alexei Elmire devait alors remettre de l’ordre dans la maison.
Au bout du compte, Azur SC a remporté sa troisième victoire en autant de sorties. En toute logique, cette formation devrait boucler la manche-aller en pole position. Entre-temps, le championnat se poursuivra jeudi avec la rencontre La Tour Koenig SC/ Curepipe Starlight.