Victoire écrasante de l’équipe du Mangalkhan VBC lors de la finale du championnat masculin 2A de volley-ball dimanche dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Face au Club Sportif de Pamplemousses, le vainqueur s’est imposé sur le score de 25-23, 25-19 et 25-13 en 73 minutes. Le Mangalkhan VBC jouera désormais chez l’élite la saison prochaine.
Victoire écrasante de l’équipe du Mangalkhan VBC lors de la finale du championnat masculin 2A de volley-ball dimanche dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Face au Club Sportif de Pamplemousses, le vainqueur s’est imposé sur le score de 25-23, 25-19 et 25-13 en 73 minutes. Le Mangalkhan VBC jouera désormais chez l’élite la saison prochaine.
C’était un match déterminant pour les deux équipes, invaincues jusque-là car l’enjeu était de se retrouver parmi les élites. L’équipe de Mangalkhan avait connu deux défaites face au Pamplemousses SC au début de la saison. Toutefois, il ne s’est pas avoué vaincu cette fois avec cette convaincante victoire en trois sets. Les joueurs présents sur le terrain étaient Judex Louis (entraîneur-joueur), Michael Labadie, Ludovic Pape, Jason Célestin, Olivier Pape, Jiovanni Lourde et Novy Lutchmanen comme libero. La performance de cette équipe mérite d’être saluée car elle avait remporté le championnat 2B la saison dernière. Une fulgurante ascension en somme.
Ayant un seul et même objectif, leur envie d’être champion était aussi fort que le besoin de respirer. « Ma mission est accomplie. Je suis très fier de mon équipe car cette victoire était bien méritée. Les joueurs sont restés concentrés et je constate que tout le travail qu’on a fait a fini par payer. Je trouve que l’équipe adverse a également bien joué. Nous devons maintenant nous battre pour garder notre place. Nous sommes prêts à jouer en première division mais nous restons quand même vigilants. Je remercie nos supporters qui ont joué un grand rôle quant à la gestion de la pression sur le terrain. En sachant qu’il y a toutes ces personnes qui croient en nous et qui se sont déplacées pour nous encourager, nous n’avions pas le droit de les décevoir », a fait ressortir l’entraîneur de Mangalkhan. L’esprit d’équipe a ainsi fait la différence pendant le match.
Du côté du Club Sportif de Pamplemousses, les joueurs utilisés d’entrée étaient Soodessen Marday, Jean-Pierre Touche, Alex St-Paul, Mathier Latiou, Vikash Jugessur, Jesse Juliette et Marday Coviel comme libero. Ils ont donné du fil à retordre à leurs adversaires de la soirée, surtout au cours des deux premiers sets. Lors du premier, les deux équipes était quasiment à égalité avant que Mangalkhan ne prenne le large à 20-14. Le CSP a alors remonté la pente en sauvant trois balles de sets à 20-24 avant de s’incliner à 23-25. La deuxième manche a également été quelque peu équilibrée, alors que la troisième s’est révélée une formalité pour l’équipe de Mangalkhan. Probablement, la motivation n’y était plus dans le camp adverse.
« Nous avons dû nous passer de Winsley Louis, blessé. La réception n’était pas très bonne. Quoi qu’il en soit, il faut qu’il y ait un gagnant et un perdant. Nos adversaires étaient très motivés. C’était difficile à savoir qui allait gagner d’avance. Pour la suite le compétition ne s’arrête pas là, nous comptons bien continuer », a laissé entendre Lindley Montille, l’entraîneur du Club Sportif de Pamplemousses. Une déception sans doute mais l’équipe ne jettera pas l’éponge. D’ailleurs, les Nordistes auront une nouvelle chance d’obtenir leur visa pour l’élite en affrontant le Rivière-du-Poste VBC (avant-dernier du championnat de D1) lors d’un match de barrage à être fixé.