Une première option pour le Faucon Flacq Camp Ithier VBC dans le cadre du championnat masculin de première division de volley-ball. En survolant le débat au sommet qui l’opposait au Quatre Bornes VBC, samedi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, l’équipe de l’Est a pris ses distances au classement, tout en demeurant la seule formation invaincue jusqu’ici. Cette victoire acquise sur le score de 25-23, 25-21 et 25-16 permet à Ashwin Ramkalawon et ses coéquipiers d’aborder la manche retour en pole position.
Forte de son stage à Madagascar et de cette folle envie de bien faire, l’équipe de Camp Ithier a également obtenu sa revanche de la demi-finale de la Coupe de la République. Efficace aux contres et déterminée en défense, elle s’est montrée plus réaliste que son adversaire. Même si ce dernier semblait avoir pris un certain ascendant aux 2e et 3e sets. « Cela démontre que le travail et la discipline paient. Cette victoire en trois sets ne me surprend guère. Notre préparation était basée pour réaliser un tel score, et nous étions ainsi très confiants », avançait Deepak Augnoo très heureux de la prestation de ses protégés.
Toutefois, l’entraîneur du Faucon Flacq Camp Ithier VBC veut garder les pieds bien sur terre. « Certes, ce succès nous fait psychologiquement le plus grand bien. Toutefois, rien n’est encore acquis, et il faudra continuer le travail avec assiduité ». Reste que cette formation, qui avait aligné Alvaro Bonne-Langue, Allan Esther, Fabrice Hermann, Steward Joseph, Ashwin Ramkalawon, Jason Raddoo et le libero Bernard Thomas, tentera de boucler sa manche-aller sur une note positive samedi prochain en affrontant le Mangalkhan VBC. Ses poursuivants directs que sont le Quatre Bornes VBC et les Trou aux Biches Sharks, seront de leur côté engagés dans un face à face au cours duquel l’erreur ne sera pas permise.
Si le Quatre Bornes VBC (Evans Sauteur, Yannick Bouti, Yannick Paul, Olivier Choyen, Cedric Appollon, Nicolas Laurette et le libero Eric Louise) a tenté de soutenir la comparaison, il a néanmoins couru derrière le score tout au long de la manche initiale. La bande à Veekash Maghun est certes revenue à un point (12-13, 21-22 et 23-24), mais n’a jamais pu niveler le score. Cependant, elle aura une belle réaction au début de la manche suivante en réalisant quatre premiers points sans réplique. Loin de se laisser impressionner, l’équipe de Camp Ithier égalisait au 20e point, et se détachait à 20-16. Même si le passeur Jonathan Joseph avait entre-temps effectué son entrée, cette avance de quatre points était maintenue jusqu’à la fin.
Dos au mur et malgré toute sa détermination, le QBVC vivra quasiment le même scénario lors du set suivant. Un départ fulgurant (3-0, puis 8-3) et une égalisation de son adversaire à 11-11. Les Flacquois enfonçaient alors le clou et se montraient euphoriques pour signer un succès sans bavures. En lever de rideau, le Club Sportif de Pamplemousses a signé sa troisième réussite en venant à bout du Curepipe Starlight après 101 minutes de jeu. La veille, les Trou aux Biches Sharks ont fait respecter la logique face au Port Louis Red Star en faisant la différence en trois sets.