Les quatre qualifiés pour les play-offs dans le cadre du championnat masculin de première division de volley-ball sont virtuellement connus. Si les Trou aux Biches Sharks et le Curepipe Starlight avaient validé leur visa depuis un certain temps déjà, le Quatre Bornes VBC a intégré le bon wagon vendredi. Le quatrième ticket devrait en toute logique revenir au Faucon Flacq Camp Ithier VBC dont la fin de calendrier semble nettement à sa portée. De ce fait, le Club Sportif de Pamplemousses restera à quai et devra disputer les play-offs.
La rencontre de vendredi au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas entre le Quatre Bornes VBC et le Club Sportif de Pamplemousses s’annonçait cruciale pour les deux forces en présence. Forte de son succès aux dépens du Ernest Florent VBC, l’équipe de la ville des fleurs a su se montrer à la hauteur de la situation en faisant la différence en trois sets (25-19, 25-18 et 30-28) en 74 minutes.
Certes, Cédric Apollon, Jonathan Joseph, Evans Sauteur, Olivier Choyen, Yannick Bouti et Éric Louise, de même que le libero Kevin Domingue, ont dû batailler ferme au cours de la troisième manche face à une équipe nordiste qui jouait sans doute sa dernière carte. Ils ont néanmoins pu parvenir à leurs fins et brigueront désormais la deuxième place avant l’entame des play-offs au cours d’un débat qui s’annonce épique face au Curepipe Starlight le 16 juillet.
Par contre, la déception est énorme pour le Club Sportif de Pamplemousses, qui avait réalisé un coup d’éclat face au Faucon Flacq Camp Ithier VBC avant de connaître un cruel passage à vide, marqué par des revers face aux Trou aux Biches Sharks et au Quatre Bornes VBC. Cette équipe de Trou aux Biches a de son côté maintenu sa série victorieuse, avec un sixième succès consécutif.
Face au Curepipe Starlight, Gilbert Alfred et ses coéquipiers Olivier Alfred, Stephane Moonisamy, Akash Doobraz, Kevin Appigadu, Jérémie Alexandre et Sachindeo Bhusgeet (libero) ont toutefois connu des frayeurs au cours de la manche initiale afin de renverser la situation. Cette victoire acquise sur le score de 23-25, 25-19, 25-21 et 25-19 en 101 minutes permet à la bande à Dharmendra Gundowry de terminer en tête de cette phase qualificative. Elle tentera maintenant de réaliser le parcours parfait en affrontant le Port Louis Red Star le 22 juillet.
Quant au Curepipe Starlight, il a semblé marquer le pas ces derniers temps, après un début de compétition fort prometteur. Guy Valentin et ses camarades devront vite remettre l’ouvrage sur le métier afin d’entamer les play-offs dans les meilleurs dispositions. Cette compétition fera donc relâche cette semaine en raison de la tenue de la Coupe de la zone 7 de beach-volley prévue à Madagascar à partir de jeudi.