Les grandes équipes ne meurent jamais. Dos au mur après sa deuxième défaite lors de la phase qualificative du championnat masculin de première division de volley-ball, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC a su rebondir. Face à un bloc du Curepipe Starlight qui avait connu un parcours sans faute jusque-là, le tenant du titre s’est repris, comme cela avait été le cas face au Quatre Bornes VBC, pour faire pencher la balance en sa faveur en quatre sets (25-23, 20-25, 25-22 et 25-23), vendredi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. L’autre rencontre de la soirée a servi les desseins du Port Louis Red Star, vainqueur du Mangalkhan VBC également en quatre manches (14-25, 25-11, 25-23 et 25-22) en 88 minutes.
Avec la qualification pour les play-offs virtuellement acquise, les Flacquois peuvent désormais afficher la sérénité. D’autant que leurs deux dernières sorties lors de cette phase qualificative face au Port Louis Red Star et au Mangalkhan VBC paraissent nettement à leur portée. Toutefois, ce débat face au CSCC fut loin d’être une partie de plaisir. Il aura fallu beaucoup de détermination et de volonté à Ashwin Ramkalawon et ses coéquipiers (Alvaro Bonne-Langue, Sarvesh Ruggoo, Fabrice Hermann, Steward Joseph et Jason Raddoo) pour forcer la décision en leur faveur, notamment au cours de la première manche, lorsqu’ils concédaient trois points de retard (20-23) pour réussir cinq points consécutifs.
Privé des services de son passeur attitré, Sunil Mudhoo, le Curepipe Starlight devait vite se remettre de ce contre-coup. Gino Sophie, Guy Valentin, Allan Philippe, Didier Perrine, Arnaud Cathan et Brondon Tanner eurent vite fait de remettre les pendules à l’heure, après s’être détachés à 18-15, puis à 21-16. Tout était à refaire pour la bande à Deepak Augnoo et la troisième manche valait de par un mano à mano entre les deux forces en présence jusqu’au 38e point. Toutefois, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC prenait ses distances à 23-20, tout en enregistrant le retour sur le terrain d’Olivier Papet. Le Curepipe Starlight revenait à un point, mais cédait sur les deux derniers points cruciaux.
Assurés d’obtenir au moins un point à l’issue de cette confrontation, les Flacquois en voulaient toutefois plus. Ils parvenaient à leurs fins, ayant mieux négocié jusqu’au bout un quatrième set indécis jusqu’au bout. Quant aux Curepipiens, ils devront remettre rapidement l’ouvrage sur le métier samedi en vue d’un débat tout aussi délicat face aux Trou aux Biches Sharks, seule équipe encore invaincue jusqu’ici.
Quant au Port Louis Red Star, il a confirmé sa victoire aux dépens du Ernest Florent VBC en venant à bout du Mangalkhan VBC. Après un timide début de rencontre, l’équipe de la capitale devait retrouver ses automatismes pour se mettre en confiance avant deux sorties à risques face au Faucon Flacq Camp Ithier VBC et aux Trou aux Biches Sharks. Par contre, le Mangalkhan VBC tentera d’enregistrer son tout premier succès dans cette compétition lors de son duel face à Ernest Florent demain (jeudi).