Quoi qu’il arrive, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC était assuré de terminer à la première place à l’issue de la manche-aller du championnat masculin 1A de volley-ball. Hier au gymnase Pandit Sahadeo à Vacoas, les protégés de Deepak Aungnoo ont réalisé un sans-faute en s’offrant cette fois le scalp de Mangalkhan VBC en trois sets.
La formation de l’Est de l’île marche tout droit vers la reconquête de son titre. En effet, les Alvaro Bonne Langue, Allan Esther et autres Jason Radoo ont fait preuve de beaucoup de maîtrise pour damer le pion à l’équipe de la banlieue de Curepipe. Le premier set n’aura duré que 20 minutes, les Flacquois faisant la différence 25-13 avec notamment un Allan Esther de gala, sans compter la puissance de frappe de Bradley Joseph, ou encore des contres supersoniques de Fabrice Hermann.
Bis repetita au deuxième set. Les coéquipiers de Gino Sophie ont toutefois offert un peu plus de répondant, mais ils n’ont pas été en mesure de déjouer les offensives adverses, étant notamment trop faibles en contre. Dans la troisième manche, un sursaut d’orgueil était attendu de la part des Curepipiens. Mais il n’y avait rien à faire. L’adversaire était nettement au dessus, capable de gérer ses temps forts comme ses temps faibles, l’emportant au final 25-19. La messe était dite.
« Nous avons montré du caractère, pas seulement lors de cette partie, mais également depuis le début du championnat », a confié le coach flacquois. « Je suis très fier de mes protégés. Ils ont montré l’exemple en étant professionnels et en respectant les consignes. Aujourd’hui (ndlr : hier), nous avons réalisé un parcours sans faute, soit sept victoires sur sept. Il faudra poursuivre sur cette même lancée lors de la manche retour ».
Il a d’ailleurs précisé que « ce n’est pas évident d’enchaîner les matches » après une courte période de récupération. « Les organismes sont mises à rude épreuve, mais le mental est là, dur comme fer. Nous sommes une famille. Le Faucon Flacq Camp Ithier VBC a une histoire, des traditions. Tous les joueurs qui sont passés au club peuvent en témoigner. Nous sommes très solidaires et la priorité demeure avant tout le bien-être de l’équipe. » La formation victorieuse était composée d’Alvaro Bonne Langue, Bernard Thomas, Daren Isnard, Jason Radoo, Bradley Joseph, Ravish Naiko, Lavish Dookhoo, Ashwyn Ramkalawon, Allan Esther, Sarvesh Ruggoo, Youraj Domah, Kroushnasamy Tatayah, Fabrice Hermann et Visnada Marimootoo.
Après un parcours intéressant, le Quatre-Bornes VBC, sèchement battu en trois sets par Camp Ithier, s’est vite remis à l’ouvrage en dominant le champion en exercice, Trou-aux-Biches Sharks, en trois sets, 25-23, 25-23 et 25-18. Pourtant, une certaine sérénité avait gagné les rangs nordistes après cinq succès consécutifs. Il semblerait que les hommes de Dharmendra Gundowry soient retombés dans leurs travers.
À noter que, vendredi, le Club Sportif de Pamplemousses a pris la mesure de Port-Louis Red Star en trois manches, 25-11, 25-20 et 27-25. Du côté féminin (1A), l’Union Sportive de Beau-Bassin-Rose-Hill, qui avait créé une certaine surprise en prenant le meilleur des Tranquebar Black Rangers en quatre sets (21-25, 25-14, 25-13 et 25-21), a remis ça en disposant de La Tour Koenig VBC en trois manches, 25-12, 25-11 et 25-15.