Azur SC et le Curepipe Starlight maintiennent leur marche triomphale dans le championnat féminin de première division de volley-ball. Sérieux postulants à la consécration, ces deux formations ont décroché un cinquième succès consécutif au cours des rencontres disputées vendredi et samedi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Du côté masculin, les trois premiers au classement, à savoir le Faucon Flacq Camp Ithier VBC, le Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC et le Quatre Bornes VBC se sont également distingués sans réelles difficultés.
Même s’il partait avec la faveur des pronostics, Azur devait se tenir sur ses gardes face à une formation des Malherbes Wanderers qui n’avait connu qu’un revers jusqu’ici. D’ailleurs, les championnes en exercice devaient se faire surprendre lors de la manche initiale (26-28). À partir de là, l’entraîneur Guito Lepoigneur lançait dans le bain ses joueuses chevronnées et Azur renversait logiquement la situation en sa faveur (25-14, 25-14 et 25-17).
« Nous avons voulu donner la chance à nos réserves d’évoluer, mais nous avons été surpris par cette équipe de Malherbes, qui a affiché des progrès évidents tant aux contres qu’en défense. Nous avons remis les choses au point avec l’entrée en jeu de nos titulaires habituelles, mais il est évident que nous ne prendrons pas de tels risques lors des play-offs », fait ressortir Guito Lepoigneur, responsable de l’équipe. Azur tentera de maintenir son sans-faute face à La Tour Koenig SC vendredi, tandis que Malherbes fera face le lendemain à un autre gros morceau, à savoir le Curepipe Starlight.
Cette équipe du Curepipe Starlight n’a de son côté laissé aucune chance à l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill en ne prenant que 57 minutes pour forcer la décision en sa faveur. À l’image d’une première manche qu’Heidy Bauda et ses coéquipières ont survolé sur le score éloquent de 25-4. L’équipe des villes soeurs fournira certes une meilleure résistance par la suite, mais concédera tout de même les deux autres manches sur les scores de 14-25 et 17-25.
Du côté du Curepipe Starlight, on se dit satisfait de cette prestation. « Les joueuses se montrent régulières aux séances d’entraînement et confirment ces progrès lors des rencontres. À l’instar de Maita Cousin, qui revient en grande forme, l’équipe retrouve ses automatismes. Ce qui est bon signe pour la suite de la compétition », confirme Daniel Lam-Hing, président de la Commission volley au sein du CSSC. La prochaine rencontre de ce championnat promet un intéressant Tranquebar Black Rangers/Quatre Bornes VBC jeudi.
Chez les hommes, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC et le Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC ont tous deux aligné leur sixième victoire en sept sorties. Le premier nommé a pris la mesure de l’Association Sportive Baie-du-Cap en trois sets (25-15, 25-18 et 25-18), tandis que l’équipe de l’Est a pris 62 minutes pour se défaire d’une équipe du Curepipe Starlight privée de ses contreurs centraux Vikram Saulick et Julien Rughbeer, également en trois manches (25-9, 25-19 et 25-21). Le mano à mano continue donc entre ces deux formations dans l’optique de la première place, avant d’aborder les play-offs.
De son côté, le Quatre Bornes VBC ne lâche pas prise. Après un début laborieux face à l’Association Sportive Jeunesse Chebel, Evans Sauteur et ses coéquipiers se montreront plus inspirés pour faire la différence sur le score de 29-27, 25-13 et 25-17. La prochaine rencontre prévue jeudi promet également, avec comme protagonistes le Port Louis Red Star et les Trou-aux-Biches Sharks.