Vainqueur du Charity Shield et de la Coupe de l’Indépendance cette saison, le Curepipe Starlight, a entamé de brillante façon le championnat féminin de volley-ball. Opposée à un autre prétendant au titre, à savoir les Tranquebar Black Rangers, hier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, l’équipe championne en exercice a fait la différence en trois sets (25-14, 27-25 et 25-12) pour préciser d’emblée ses prétentions dans cette compétition.
Si les Curepipiennes se sont baladées lors des première et troisième manches, la formation de Tranquebar a nettement mieux soutenu la comparaison au cours du deuxième set. Toutefois, le Curepipe Starlight saura faire pencher la balance en sa faveur sur la troisième balle de set. Cette équipe tentera de confirmer sa belle santé actuelle en affrontant Azur SC jeudi lors d’un autre duel au sommet.
Les Azuréennes n’ont de leur côté eu aucun mal à se défaire du Mahébourg VBC samedi. En rien que 57 minutes, la différence était faite sur le score de 25-15, 25-9 et 25-5. Toutefois, Azur avait dû se passer en cours de match des services de Joanita Latour et Stéphanie Duval, toutes deux blessées.
Du côté masculin, le Port Louis Red Star a de nouveau concédé une défaite au tie-break. Après n’avoir pu gérer une avance de deux sets face au Quatre Bornes VBC, la bande à Sanjeev Jundoosing s’est cette fois inclinée face au Faucon Flacq Camp Ithier VBC, après avoir mené par deux manches à une. L’équipe de l’Est a ainsi renversé la tendance pour s’imposer en 117 minutes sur le score de 23-25, 25-16, 19-25, 25-22 et 15-12. Il lui faudra être tout aussi vigilant lors de sa prochaine sortie face au Curepipe Starlight jeudi.
Quant aux Trou aux Biches Sharks, ils ont maintenu leur série victorieuse en disposant aisément du Mangalkhan VBC en trois sets (25-13, 25-14 et 25-21). Les néopromus sont donc toujours à la recherche d’un premier succès dans cette compétition.