Après cinq victoires consécutives, le Rivière du Rempart Star Knitwear VBC a subi son premier échec dans la phase qualificative du championnat masculin de première division de volley-ball. Un échec au couteau, soit 13-15 lors du set décisif, concédé face au Faucon Flacq Camp Ithier VBC, samedi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. De son côté, le Quatre Bornes VBC a retrouvé le goût du succès, pendant que le Mangalkhan VBC a décroché un deuxième succès consécutif. En féminin, l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill a chuté pour la première fois, n’ayant pu soutenir la comparaison au Curepipe Starlight.
Vaincue tour à tour par le Curepipe Starlight et les Trou aux Biches Sharks, l’équipe de Camp Ithier a retrouvé des couleurs. Ce succès constitue par là même le premier de Deepak Augnoo à la tête de cette formation. Face à un adversaire actuellement sur son petit nuage, Guy Valentin et ses coéquipiers ont vite haussé les enchères en remportant les deux premières manches. Toutefois, les Nordistes étaient loin d’avoir dit leur dernier mot. Retrouvant ses sensations, la bande à Kevin Domingue remettait les pendules à l’heure pour forcer le tie-break. Un jeu décisif épique au cours duquel le Faucon Flacq Camp Ithier VBC se portait aux commandes au changement de côté (8-5) avant de se faire rejoindre à 11-11. Alors que le score était par la suite de 14-13 en sa faveur, le service adverse était manqué. Ce qui lui assurait la victoire après 106 minutes de jeu.
Le Quatre Bornes VBC n’a pour sa part laissé aucune chance à l’Association Jeunesse Sportive Chebel. En 62 minutes, le tour était joué pour l’équipe de Lindsay Wilson. De par cette défaite, la formation de Chebel voit ses chances d’accéder aux play-offs s’amenuiser, d’autant que ses quatre prochaines sorties s’annoncent périlleuses face au Port Louis Red Star, au Faucon Flacq Camp Ithier VBC, au Curepipe Starlight et aux Trou aux Biches Sharks. Ce qui n’est pas le cas pour le Mangalkhan VBC qui maintient une bonne série, comme en témoigne son succès aux dépens de l’AS Baie du Cap et qui se rapproche ainsi de la sixième et dernière place qualificative. Sa prochaine sortie face à La Tour Koenig VBC s’annonce somme toute décisive.
Chez les dames, le Curepipe Starlight a logiquement ramené à la raison l’USBBRH. Et ce, même si ses titulaires, à savoir Maita Cousin, Heidy Bauda, Tiffany Nursimloo et Prisca Seerungen, étaient laissées sur le banc lors de la deuxième manche. De leur côté, La Tour Koenig SC et le Buswell VBC ont signé leur deuxième réussite. Reste que le premier nommé a souffert mille maux avant de venir à bout d’une formation du Mahébourg VBC qui a du reste remporté ses deux premières manches. La différence étant faite à 15-13 au tie-break et après 126 minutes de jeu.