Le Faucon Flacq Camp Ithier VBC et Azur SC ont remporté hier après-midi au gymnase Pandit Sahadeo (Vacoas) la Charity Cup qui donne le coup d’envoi de la saison en salle de Volley-Ball. La formation flacquoise a battu le Curepipe Starlight SC 3 jeux à 2 (23-25, 25-22, 21-25, 25-18 et 15-9) alors qu’en féminin, Azur SC a dominé l’équipe de la Ville Lumière en trois sets (25-19, 25-18 et 25-12).
Chez les filles, l’équipe championne de Maurice, le CSSC, a dû courber l’échine devant son dauphin de la saison passée, Azur SC en trois sets. L’équipe entraînée par le duo Didier Madarbaccus/Kevin Singapermal a été beaucoup plus tranchante que son vis-à-vis faisant preuve de beaucoup plus de lucidité pour l’emporter. Faut dire que contrairement au CSSC, Azur SC a conservé la totalité de son effectif. Le coach Didier Madarbaccus est satisfait de la performance de ses protégées. « Elles ont fait le boulot. C’est important de débuter la saison du bon pied et nous allons continuer à aller de l’avant car la priorité demeure la Coupe de La République et aussi le championnat. Nous avons démarré la formation de jeunes joueuses qui seront appelées à succéder aux titulaires à l’avenir », indique-t-il.
La capitaine d’Azur SC, Nathalie Létendrie est d’avis que son équipe réalisera une belle saison.  » Je suis très satisfaite et extrêmement contente d’avoir remporté ce match. Cela n’a pas été facile, l’équipe adverse a livré une belle bataille. Nous nous sommes battues jusqu’au bout pour remporter la coupe. Cette saison on va se battre pour être championne ».
Le CSSC, pour sa part, est en reconstruction cette année, ayant perdu les cadres telles que Maïta Cousin, Heidy Bauda, Vanessa Chellumben, Félicia Julie, Tiffany Nursimloo et Valentine Paul, qui ont toutes pris leurs distances du club curepipien. Trois éléments en provenance de Tranquebar Black Rangers sont venues renforcer l’effectif, à savoir Anaïs Sadien, Wendy Gaspard et Jenna Rima.
L’entraîneur Deepak Sowaruth se veut toutefois rassurant. « Je suis très optimiste car les filles ont donné du fil à retordre aux azuréennes. Nous n’avons eu que deux semaines pour nous préparer et je trouve que nous nous en sommes pas si mal sortis. On va continuer à travailler pour nous battre sur tous les fronts cette saison », fait ressortir le coach curepipien. Doucheka Lafortune, capitaine du CSSC est fière de ses coéquipières.  » Je suis très fière de mes filles malgré  la défaite, elles se sont bien battues. On a accueilli de nouvelles joueuses dans l`équipe qui sont toutes très jeunes et très prometteuses. Ensemble, nous allons construire un bel avenir avec le CSSC ».
Le CSSC peut nourrir des regrets en masculin
Chez les hommes, le CSSC peut nourrir des regrets puisque la bande à Sunil Mudhoo menait au score (2-1) avant de se faire remonter puis battre au tie-break. Deepak Aungnoo, entraîneur du champion de Maurice en titre, Faucon Flacq Camp Ithier VBC est très content et a tenu à répondre aux détracteurs de son équipe. « Nous avons perdu certains joueurs cadres comme Guy Valentin et Brondon Tanner mais nous avons montré que nous étions une grande équipe et qu’il faudra encore compter sur nous cette saison. Comme dit le dicton, un champion ne meurt jamais. Et nous l’avons montré en faisant preuve de combativité et de force de volonté pour l’emporter », confie Deepak Aungnoo.
Daniel Lam Hing, entraîneur de l’équipe perdante, indique pour sa part que « tout d`abord je tiens à rendre hommage aux dirigeants du CSSC car sans eux nous ne serions pas là aujourd’hui. Nous avons perdu certes mais on ne s`arrêtera pas là. On a fait venir deux nouveaux joueurs dans l’équipe et nous allons nous battre pour le titre ». Même son de cloche du côté de Sunil Mudhoo, cadre et capitaine de l’équipe.  » Nous sommes encore en rodage. On a accueilli deux nouveaux coéquipiers. Cependant on reste positif malgré la défaite. Certainement, on devra nous améliorer dans certains aspects de notre jeu, au bloc par exemple si on veut être la meilleure équipe cette année ».