Alors qu’il était considéré en ballottage défavorable, Bharun Teeroovengadum a finalement conservé son poste de président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB). La motion de blâme n’a finalement pas été présentée à son encontre au cours d’une réunion marathon longue de plus de trois heures, hier soir au secrétariat administratif de cette fédération. Toutefois, il nous revient que, désormais, Bharun Teeroovengadum devra informer les autres membres de son comité de toute décision prise et qu’il ne pourra plus agir en solo.
Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette réunion, tenue du fait que celle de mardi dernier avait été renvoyée faute de quorum, avait réuni dix membres. Sans doute un nombre jamais atteint depuis belle lurette. Parmi ceux présents, Nazir Bhowud, qui n’avait pas donné signe de vie depuis des lustres, Navin Bhowany, qui n’avait pas répondu à l’appel lors de trois précédentes réunions, et Rodney Castel, représentant du comité régional de Rodrigues. Les autres membres étaient les frères Teeroovengadum (Bharun et Kaysee), Fayzal Bundhun, Jean-Michel Dedans, Bose Soonarane, Olivier Ami et Soogum Ramkhalawon.
Présent bien avant 18 h (soit l’heure fixée de la réunion), le président de l’AMVB affichait la sérénité. « Ce sera une réunion comme toutes les autres », affirmait-il. On pouvait alors déjà déduire que cette réunion se résumerait à une tempête dans un verre d’eau. Même si les directives ont été émises pour qu’aucune information ne soit divulguée à la presse concernant cette réunion et qu’un communiqué de presse serait émis, il nous revient que Bharun Teeroovengadum a présenté des excuses aux membres de son comité directeur.
Reste que le sujet qui avait créé une vive polémique la semaine dernière n’est pas revenu sur le tapis, à savoir l’affiliation du Faucon Flacq Camp Ithier VBC, qui avait poussé son représentant, Soogum Ramkalawon, à sortir de ses gonds. Ce dernier menaçant de rechercher des explications sur différents items auprès du président de l’AMVB et de présenter une motion de blâme s’il n’obtenait pas satisfaction. Toutefois, il n’est pas allé de l’avant dans sa démarche. « J’ai eu une longue conversation avec Kaysee Teeroovengadum et j’ai décidé dans l’immédiat de ne pas donner suite à cette menace. Et ce, bien pour le bien de cette discipline ».
Quant au bilan financier de la dernière édition de la Coupe des clubs champions de la zone 7, il a été présenté dans les grandes lignes par Jean-Michel Dedans, trésorier de l’AMVB. Le cas de Lucy Latour a également été évoqué et il nous revient que la volleyeuse aurait obtenu un sursis. Si Bharun Teeroovengadum est demeuré injoignable depuis ce matin, il est à noter qu’il mettra le cap sur l’Italie le mois prochain en compagnie de Fayzal Bundhun afin d’assister au congrès de la Fédération internationale de volley-ball.