Il existe de fortes possibilités que le coup d’envoi de la saison de volley-ball soit donné vers la fin du mois prochain. C’est ce qui découle d’une réunion tenue hier soir à l’hôtel Gold Crest à Quatre-Bornes entre les responsables de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB) et les entraîneurs des équipes de première et de deuxième divisions. Une réunion à laquelle étaient également présents les arbitres et les membres de la Commission beach volley et au cours de laquelle plusieurs aspects techniques ont été abordés.
Présidée par Bharrun Teeroovengadum, membre coopté de l’AMVB, qui avait à ses côtés les instructeurs Fayzal Bundhun et George Appadoo, cette réunion aura permis aux entraîneurs de faire part de leurs attentes et de leurs appréhensions à l’amorce de cette nouvelle saison. C’est ainsi que des suggestions ont émergé pour un calendrier nettement plus défini et étoffé cette saison, comparativement à la saison dernière. Les équipes de deuxième division devraient ainsi s’attendre à un nombre plus conséquent de sorties, alors qu’il a été convenu que les licences seront obligatoires cette saison.
Les entraîneurs ont également évoqué la question de transferts concernant les étrangers. Valeur actuelle, deux transferts sont autorisés par club et une proposition avait été faite lors de l’assemblée générale annuelle tenue le mois dernier afin que ce nombre passe à trois. Une suggestion a également été faite afin que le dilemme concernant les transferts des joueurs ayant évolué dans le championnat de Rodrigues soit réglé au plus vite. Pour rappel, le cas de Bertrand Samoisy, joueur ayant évolué à Rodrigues puis à l’ASJ Chebel au cours de la même saison, avait créé une vive polémique la saison dernière.
Il sera aussi question cette saison que les règlements de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB) seront respectés à l’effet que chaque équipe devra présenter un effectif de douze joueurs comprenant deux liberos. Quant au règlement 3.4 de l’AMVB, il demande à être amendé. Un règlement qui stipule que tout joueur/entraîneur/assistant-entraîneur ne peut être licencié que d’une seule équipe d’un club. Toutes les demandes et suggestions effectuées hier soir seront maintenant soumises aux membres du comité directeur de l’AMVB qui prendront les actions y relatives.
Reste que les entraîneurs présents ont quitté la réunion avec des sentiments mitigés. Un d’entre eux a clairement laissé entendre que le même exercice avait été effectué en début de saison dernière et qu’aucune action positive n’avait été entreprise. D’autres parlent d’exercice positif et s’attendent donc à une nouvelle orientation. On verra sans doute plus clair dans les semaines à venir, surtout après une prochaine réunion prévue cette fois avec les dirigeants de clubs.