Deuxième sortie et deuxième défaite pour la sélection masculine de volley-ball de Maurice dans le cadre de la 20e édition de la Coupe d’Afrique des Nations.
Au gymnase du Caire en Égypte hier soir, les Mauriciens se sont inclinés en trois sets et en 76 minutes face au Rwanda sur le score de 13-25, 24-26 et 24-26. Ils livreront leur troisième rencontre ce soir face à la Tunisie, avant de boucler la phase qualificative face au Maroc demain.
Vaincue en trois sets par le Cameroun mercredi dernier, la bande à Melchior Miniopoo-Fabrice Chalendar a lutté à armes égales avec le Rwanda, surtout lors des 2e et 3e manches. Comme en témoigne ce score étriqué de 26-24. D’ailleurs, Maurice sauvera une balle de match à 23-24, mais se fera prendre en contre lors des points cruciaux.
Les contres et les services ont été les points forts des Rwandais, qui se rebiffent ainsi après leur échec face aux Marocains mercredi dernier. Au sein de la sélection rwandaise, Guma Yakan et Christophe Mukunzi ont été les plus efficaces avec chacun 14 points à leur actif, tandis que Kevin Larose a tiré efficacement son épingle du jeu avec 13 points.
Le fait d’avoir pu réaliser des scores honorables face à des équipes plus rodées apporte une certaine satisfaction chez Fayzal Bundhun, président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB). « J’estime que nous aurions pu rivaliser davantage avec ces équipes avec plus de frottements et d’expérience. Néanmoins, nous n’avons pas été ridicules. Cette compétition de très bon niveau ne pourra que nous servir en vue des Jeux des îles et il faut maintenant que les joueurs croient en leurs possibilités ».
Maurice quasiment éliminée, la course à la qualification s’annonce ouverte dans ce groupe B, surtout avec le succès au couteau du Cameroun aux dépens de la Tunisie. Une victoire acquise sur le score de 25-23, 12-25, 21-25, 25-22 et 15-12 en 130 minutes.
Avec deux victoires à leur actif, les Camerounais se retrouvent en position de force. Le duel Maroc/Tunisie s’annonce épique dimanche, alors que le Rwanda tentera de jouer les trouble-fête. Du côté de la poule A, l’Algérie a vite renvoyé le Botswana à ses études hier et il ne sera guère surprenant de voir les Algériens et les Égyptiens émerger en vue des demi-finales.
Reste que le débat Kenya/Algérie s’annonce décisif cet après-midi.