Les équipes réunionnaises ne seront définitivement pas au rendez-vous de la prochaine Coupe des clubs champions de la zone 7 de volley-ball. Une compétition qui se déroulera à Madagascar du 14 au 21 novembre prochain. Cette décision a été votée à l’unanimité par le comité directeur de la ligue réunionnaise. Du côté de la zone 7, le président Kaysee Teeroovengadum souligne qu’un communiqué sera émis d’ici à la fin de cette semaine.
La ligue réunionnaise entend interpeller la Fédération internationale de volley-ball (FIVB) sur la perte de son statut de membre associé de la zone 7. Un statut qui lui a été attribué en 2010 par les instances internationales, lors de l’étape de la Ligue mondiale organisée à l’île soeur. Depuis, la ligue réunionnaise ne jouit que d’un statut d’observateur et d’invité. Elle a d’ailleurs averti que tout club souhaitant se rendre dans la Grande île sera sous le coup d’une sanction financière et disciplinaire.
De ce fait, tout porte à croire que l’édition 2015 de la CCCZ7 ne concernera que les équipes mauriciennes, malgaches, seychelloises et comoriennes. Dommage quand on considère que les équipes de La Réunion, à l’instar du Tampon Gecko Volley, du VBC Saint-Leu ou encore du Saint-Denis Olympique ont la plupart du temps imposé leur empreinte dans cette compétition.
Pour rappel, Stephane Mouezy, président du Saint-Denis Olympique, avait déjà annoncé la couleur en août dernier. « Le comité directeur du club s’est réuni et tant que La Réunion sera considérée comme invitée à la CCCZ7, que nous n’aurons pas notre mot à dire et qu’on ne sera pas reconnu comme les autres îles, le Saint-Denis Olympique ne participera plus jamais, ni en filles ni en garçons ».
Les ponts sont-ils coupés entre la ligue réunionnaise et la zone 7 ? Le cas Myriam Kloster lors des derniers Jeux des îles a-t-il eu un effet boule de neige ? En tout cas, le communiqué que compte émettre la zone 7 permettra d’y voir plus clair.