Un duel intense et accroché était attendu pour le coup d’envoi de la Republic Cup en volley-ball. Toutefois, le Port Louis Red Star s’est révélé au bout du compte une proie facile pour le Curepipe Starlight, hier soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. En féminin, l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill n’a pas eu à s’employer pour disposer de La Tour Koenig VBC.
On s’attendait à mieux du Port Louis Red Star, renforcé par la présence de deux anciens éléments du Quatre Bornes VBC, à savoir Yannick Paul et Nicolas Dupouy, et le retour d’Ashley Sanika (ex-La Tour Koenig SC). Ces trois élements alignés aux côtés des prometteurs Allan Esther, Bryan Perrine et David Meyepa apportaient l’image d’une équipe capable de pousser le camp adverse dans ses derniers retranchements.
Mais voilà, le groupe désormais dirigé par le tandem Rino Vydelingum-Linley Fareedun n’a pas fourni la prestation escomptée. D’emblée, le Curepipe Starlight prenait le match en main et l’issue du débat ne laissait planer aucun doute au fil des sets. Vainqueurs en trois sets et en 76 minutes sur le score de 25-19, 25-16 et 25-19, les Curepipiens accèdent ainsi aux quarts de finale où ils affronteront le Quatre Bornes VBC.
Battus de justesse lors de la Charity Cup, Sunil Mudhoo et ses coéquipiers Gino Sophie, les frères Casimir, Kevisen Ramigadu et Allan Philippe, et le libero Jean-Luc Manikon ont donc confirmé leurs bonnes dispositions. Face au tenant du trophée lundi prochain, il reste à espérer que le duel sera épique.
Du côté féminin, la seule rencontre comptant pour le premier tour a favorisé les desseins de l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill. La bande à Jean-Claude Douce n’a eu besoin que de 63 minutes pour mettre à la raison La Tour Koenig VBC. À l ‘arrivée, une victoire acquise sur le score de 25-15, 25-12 et 25-17. Sa prochaine sortie, soit au stade des quarts de finale lundi prochain, constituera somme toute une autre paire de manches face au Curepipe Starlight, diminué certes, mais néanmoins lauréat de cette compétition la saison dernière.
Malgré le départ de trois éléments, l’USBBRH a donc vite forcé la décision en sa faveur. Avec sa nouvelle recrue Géraldine Elysée, qui était d’emblée alignée dans le six initial aux côtés de Karina Durhône, Jaimie Douce, Stéphanie Elmire, Alexie Elmire et Véronique Douce, de même que la libero Ketty Marimoutou, l’équipe des villes soeurs a évolué quelques crans au-dessus d’un adversaire qui s’est toutefois battu avec ses armes. Malgré ce revers, Jimmy Jolicoeur demeure conscient que son groupe est encore perfectible, avec la présence de jeunes éléments.
La compétition se poursuit ce soir (18h30) avec une unique rencontre opposant les volleyeuses du Quatre Bornes VBC à celles du Mahébourg VBC pour le compte du premier quart de finale. En revanche, la rencontre masculine n’aura pas lieu en raison du forfait du Rivière du Rempart Star Knitwear VBC. De ce fait, le Mangalkhan VBC obtient son visa pour les quarts de finale où il affrontera le Faucon Flacq Camp Ithier VBC mardi prochain.