Finaliste malheureux des deux dernières éditions de la Coupe des clubs champions de la zone 7 de volley-ball, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC a cette fois entamé de brillante façon cette présente édition. Au Palais des Sports de Mahamashima à Madagascar hier soir, les quadruples champions de Maurice, engagés dans la poule B, ont repoussé avec brio le challenge des Seychellois de Beau-Vallon. De son côté, le Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC, avec un effectif limité, n’a pu contrecarrer les intentions du Tampon Gecko Volley. Cette journée de lundi verra également l’entrée en lice des deux équipes féminines mauriciennes. Azur SC croisera le fer avec les Malgaches du VC Diamant, tandis que le Curepipe Starlight trouvera sur sa route les Réunionnaises du Volley Club Côte Ouest.
Face à une équipe de Beau-Vallon absente de cette compétition lors de la dernière édition, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC a donc été à la hauteur de la situation en s’imposant en quatre sets (25-20, 22-25, 25-15 et 25-16). En cas de succès aux dépens des Réunionnais du VBC Saint-Leu ce soir, ils seront virtuellement qualifiés pour les demi-finales.  « Nous ne pouvons qu’être satisfaits de ces bons débuts. L’équipe était soudée et a montré beaucoup de caractère. Les joueurs ont définitivement été à la hauteur des espoirs placés en eux », se réjouissait l’entraîneur Dharmendra Gundowry, joint au téléphone ce matin. Ce dernier avait fait confiance à Ashwin Ramkhelawon, Gilbert Alfred, Hansley Uppiah, Alvaro Bonne Langue, Andry Rakoto et Stephane Moonisamy dans son six initial. De son côté, le libero Jason Bhowany effectuait sa première sortie au sein de cette formation, tandis que Hansley Casimir, Swaraj Aundoo et Evans Sauteur étaient sollicités en cours de match.
Malgré ce succès aux dépens d’une formation seychelloise amputée des services du longiligne Ian Furneau, pas question d’euphorie dans le camp mauricien. « Il nous faut garder la même concentration et également gérer. D’autant que nous serons en action pendant sept jours d’affilée », fait ressortir Dharmendra Gundowry. Il faudra ainsi se méfier de cette équipe du VBC Saint-Leu qui, bien que sérieusement diminuée, peut jouer les premiers rôles. D’ailleurs, la bande à Eric Vingatesson a logiquement pris la mesure des Comoriens d’Asimid SC en trois sets hier après-midi. Dans cette même poule, les Malgaches de l’AS Tiavo ont évolué plusieurs crans au-dessus des Mahorais de M’Tsangadoua.
Par ailleurs, opposés aux Réunionnais du Tampon Gecko Volley dans la poule A, Gino Sophie et ses camarades du Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC ont fait illusion lors de la manche initiale (26-24) avant de sombrer pour s’incliner 15-25, 18-25 et 13-25 face à une équipe renforcée par la présence du libero Christophe Estève et du contreur Nicolas Bordeu, soit deux joueurs ayant évolué en France. Les Tamponnais seront donc de sérieux clients dans cette poule A, au même titre que les Seychellois de Premium Spikers, vainqueurs des Mahorais de M’Tsapere, et des Malgaches de Gendarmerie Nationale VB, qui ont effectué leur entrée en compétition ce matin. Les Nordistes n’ont désormais plus droit à l’erreur et la victoire était impérative lors de leur sortie face aux Premium Spikers (Seychelles) en début d’après-midi aujourd’hui.
Chez les dames, la seule rencontre disputée hier a favorisé les desseins de Stef Auto. Vainqueurs de la dernière édition, les Malgaches ont disposé des Seychelloises de Friends en quatre sets pour se retrouver en position de force dans la poule C. Un succès aux dépens du Curepipe Starlight demain après-midi sera synonyme de qualification pour le carré d’as pour Rose de Lima et ses coéquipières. Il est à noter que les demi-finales se dérouleront vendredi, tandis que les matches de classement et les finales se tiendront le lendemain.