Photo illustration

La tenue de la Coupe des clubs de l’océan Indien de handball et du championnat des clubs de la zone 7 de volley-ball prévus à Madagascar en novembre et décembre respectivement serait-elle compromise ? Selon les informations transmises par les organes de presse de la Grande île depuis le début de cette semaine, des cas de peste ont été détectés dans certaines régions, et on parle même de deux morts et de onze cas suspects. Si l’épidémie ne peut être contrôlée au cours des prochaines semaines, l’éventualité que la compétition de handball se déroule à Maurice n’est pas à écarter et celle de volley-ball reportée d’un mois.

Pour rappel, la CCOI de handball est programmée du 26 novembre au 2 décembre, tandis que le CCZ7 de volley-ball est prévu du 8 au 16 décembre. Selon la presse malgache, notamment Madagascar Tribune, un premier cas mortel avait été répertorié dans la région d’Analamango et un autre à Amorini. Le cas d’un couple de paysans du côté d’Analavory est également évoqué, mais aucune information n’avait été confirmée jusqu’ici.

Devant une telle situation, une réunion d’urgence s’est tenue hier sous la conduite du Premier ministre, Christian Ntsay, afin de mettre en place une stratégie pour faire face à la propagation de l’épidémie. Qui plus est, le ministère de la Santé compte instituer des plans d’attaque afin d’éviter une résurgence, comme cela avait été le cas vers la fin de l’année dernière. On se souvient que les responsables de la zone 7 avaient pris la décision de reporter la compétition de volley-ball prévue en novembre aux Seychelles et de repousser l’organisation à mars de cette année afin de ne pas pénaliser les équipes malgaches.

Mis au courant de la situation, le Maldivien Hairoudine Anzizi, président de l’Association de handball de l’océan Indien (AHBOI), nous a informé ce matin qu’il compte au plus vite contacter la fédération malgache et le ministère de la Santé de ce pays afin d’obtenir un avis général. Si la situation s’aggrave, le plan B serait alors Maurice, comme décidé lors d’une réunion de l’AHBOI à La Réunion au début de cette année.

Mais voilà, l’Association mauricienne de handball fait également face à un dilemme du fait que le gymnase de Phœnix sera en rénovation à cette période. « Le gymnase du Quorum n’est pas aux normes internationales et une éventualité demeure le gymnase de l’université de Maurice. Il faudra tout d’abord que j’informe mon comité et le ministère de la Jeunesse et des Sports avant de prendre toute décision », nous a fait comprendre Ludovic Carré, président de cette instance.

Du côté du volley-ball, Jean-Michel Dedans, premier vice-président de la fédération et secrétaire de la zone 7, dit attendre une communication officielle du côté de la Grande île. « J’étais en communication avec le président de la fédération malgache hier et ce cas d’épidémie n’a pas été évoqué. Il m’a simplement confirmé les dates de la compétition. » Dans ce cas, l’option B serait de reporter la compétition à janvier de l’année prochaine. Il est également à noter que les élections générales se dérouleront en novembre et décembre à Madagascar.