Fabrice Chalendar ne viendra pas exercer la fonction de directeur technique national (DTN) de volley-ball à Maurice. Pressenti pour ce poste depuis février dernier, le Français a décliné l’offre de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB). Après le forfait d’Olivier Lardier, également pressenti pour ce poste, en janvier dernier pour des raisons familiales, cette instance sera-t-elle à la recherche d’un autre DTN dans le cadre de la préparation des Jeux des îles ou fera-t-elle confiance aux entraîneurs locaux ?
Contacté hier après-midi, Fabrice Chalendar nous a confirmé avoir décliné l’offre de l’AMVB. « J’avais certainement une grande envie de venir exercer à Maurice et la motivation était présente. La fédération mauricienne avait tout mis en oeuvre pour ma venue. Toutefois, pour des raisons personnelles et professionnelles, j’ai dû renoncer. Je ne peux donc pas quitter la France au cours des prochains mois ». Ces raisons concernent notamment l’état de santé de son épouse et un contrat sur trois ans qu’il a obtenu d’une équipe française. On peut également se demander si le non-respect de certaines clauses de son contrat n’ont pas influé sur sa décision.
Il était en effet question au préalable que son salaire serait de $ 4 000 (?Rs 120 000). Toutefois, le ministère de la Jeunesse et des Sports avait fait savoir qu’elle encourrait les frais de $ 3 200 et que l’AMVB devait puiser les $ 800 restants de ses annuels. Cette somme concernait surtout son loyer et son transport. Dans un premier temps, il était question que Fabrice Chalendar soit à Maurice au début du mois dernier afin d’aider à la préparation finale de la sélection féminine -19 ans en vue des Jeux d’Afrique de la Jeunesse au Botswana. Avec l’incertitude concernant son contrat, il avait ensuite repoussé sa venue pour le début du mois prochain.
Cette fois, l’épisode Chalendar est bel et bien terminé. Pour rappel, il était présent à Maurice et a rencontré les principaux dirigeants sportifs locaux, tels que le ministre Devanand Ritoo, le président du Comité olympique mauricien, Philippe Hao Thyn Voon, et le Chief Executive du Trust Fund for Excellence in Sports, Michael Glover. Au niveau de l’AMVB, Bharun Teeroovengadum évoque les rencontres avec Devanand Ritoo, le chef de cabinet au MJS, Dev Phokeer, et le desk-officer pour le volley-ball, Dev Auchaybur. Les discussions ayant porté sur les clauses du contrat. Jeudi dernier, il nous signalait que Fabrice Chalendar « se trouvait dans une situation délicate et n’arrivait pas à se retrouver ».
Quoi qu’il en soit, les séances d’entraînement en vue des JIOI devraient débuter vers la fin de ce mois. Si Malchior Miniopoo et Lindsay Wilson devraient être maintenus à la barre au niveau des sélections masculine et féminine respectivement, il nous revient qu’ils pourraient être assistés de Dharmendra Gundowry et Guito Lepoigneur respectivement. Toutefois, le choix de ce dernier ne ferait pas l’unanimité au sein du comité directeur de l’AMVB.