Champion en exercice, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC maintient son challenge face au Quatre Bornes VBC dans les play-offs de volley-ball masculin. La formation de l’Est a ainsi abordé la manche retour de cette compétition de manière positive en prenant le meilleur du Port Louis Red Star, hier soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Un succès acquis en trois sets (25-13, 25-21 et 25-16). Du côté féminin, le Curepipe Starlight, actuel leader au classement, s’est rapproché davantage de sa première consécration en disposant de l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill sur le score de 25-13, 25-21 et 25-16.
Il va de soi que la formation de Camp Ithier a su réagir après l’échec subi face au Quatre Bornes VBC samedi dernier. Les Trou-aux-Biches Sharks n’ont pu contrecarrer leurs plans lundi dernier et, cette fois, le Port Louis Red Star a difficilement pu soutenir la comparaison. Certes, l’équipe de la capitale avait fait sensation mardi dernier en s’imposant face au Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC. Toutefois, l’adversaire était cette fois d’une autre trempe, d’autant que Dharmendra Gundowry avait pris ses précautions en alignant un six initial solide composé d’Alvaro Bonne-Langue, Sarvesh Ruggoo, Andry Rakoto, Fabrice Hermann, Ashwin Ramkalawon et Olivier Alfred.
D’ailleurs, la première manche s’avérait à sens unique. Le Port Louis Red Star, sous les coups de boutoir d’Allan Esther et Bryan Perrine, ne s’avouait pas vaincu pour autant et livrait alors un mano à mano intéressant lors de la manche suivante. À 21-21, tout était encore possible, mais la bande à Sanjeev Jundoosing craquait à ce moment précis en encaissant les quatre points suivants. À partir de là, la cause était entendue et Camp Ithier s’envolait irrésistiblement vers son cinquième succès en six sorties dans cette compétition. De son côté, le Red Star, qui aura de nouveau à se surpasser dimanche face au Quatre Bornes VBC, peut encore aspirer à terminer sur la troisième marche du podium. Il est à noter que l’équipe quatre-bornaise tentera de son côté de maintenir sa série victorieuse en affrontant les Sharks ce soir.
Chez les dames, le Curepipe Starlight a logiquement fait la différence face à l’USBBRH. Malgré le forfait de Prisca Seerungen et le fait de faire tourner le groupe au deuxième set, l’équipe de la ville lumière a évolué quelques crans au-dessus. Certes, l’USBBRH a créé un certain doute chez son adversaire en menant 13-5 lors de ce deuxième set. Toutefois, Anaïs Sadien et ses camarades ne pourront gérer cette avance en se faisant rattraper au 30e point, pour ensuite se faire distancer de deux points. Reste que cette sortie n’a pu que constituer une bonne mise en jambes pour le CSSC, qui livrera un duel au sommet face à Azur SC lundi. De son côté, l’équipe des villes soeurs visera le rachat face aux Tranquebar Black Rangers dimanche.