Les play-offs en volley-ball masculin connaîtront-ils leur dénouement dès ce soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas ? En cas de succès du Faucon Flacq Camp Ithier VBC aux dépens du Port Louis Red Star et de revers du Curepipe Starlight face aux Trou aux Biches Sharks, le titre sera acquis pour l’équipe de l’Est. Toutefois, les Curepipiens ne veulent pas envisager un tel scénario et sont disposés à défendre chèrement leurs chances en attendant le débat décisif face à la formation de Camp Ithier dimanche prochain.
L’attraction de la rencontre Faucon Flacq Camp Ithier VBC/Port Louis Red Star sera assurément la présence d’Anup D’Costa. Le joueur de la Grande Péninsule, arrivé à Maurice mercredi, a livré deux séances d’entraînement avec ses nouveaux coéquipiers au gymnase de Bon Accueil. L’appréciation de l’entraîneur Deepak Augnoo se lit ainsi : « Il possède les qualités nécessaires pour s’imposer. Toutefois, tout est nouveau pour lui ici et les deux séances d’entraînement ont été axées sur son adaptation au passeur Ashwin Ramkalawon. »
Anup D’Costa succède ainsi en tant que second étranger au Malgache Fabrice Hermann dont le contrat d’étudiant est arrivé à expiration. Au sein de ce groupe, Jason Raddoo ne sera pas de la partie, étant actuellement à Rodrigues, alors que Sarvesh Ruggoo a retrouvé la plénitude de ses moyens. Face à un bloc du Port Louis Red Star en mesure de donner la réplique voulue à son équipe, Deepak Augnoo ne compte pas baisser la garde. « Cette rencontre devra être abordée avec tout le sérieux voulu. Un succès nous rapprochera du titre et nous pourrons ainsi terminer le travail dimanche prochain ». En somme, l’équipe de l’Est tentera de confirmer sa nette victoire acquise en trois sets lors de la manche aller.
De son côté, le Curepipe Starlight, après son succès au couteau face au Quatre Bornes VBC, trouvera donc sur sa route une équipe de Trou aux Biches qui est passée à côté du sujet au cours de ces play-offs. Même si cette dernière formation est capable d’un sursaut d’orgueil, il n’en demeure pas moins que les Curepipiens partiront avec un avantage psychologique, ayant dominé leurs adversaires du jour en trois sets lors de la manche aller.
« Nous aurons à nous tenir sur nos gardes, car les Trou aux Biches Sharks évolueront sans pression, n’ayant plus rien à gagner ni à perdre dans cette compétition », avertit toutefois Daniel Lam Hing, responsable du groupe. Ce dernier pourra compter sur tout son effectif, même si Gino Sophie souffre depuis quelque temps d’une inflammation au tendon.
Reste que pour l’entraîneur du CSSC, il s’agira de croire en ses chances jusqu’au bout. « C’est sûr que l’équipe la plus en forme fera la différence. De notre côté, nous tenterons d’être à la hauteur de la situation afin d’aborder la rencontre finale de dimanche prochain en toute sérénité ».
Par ailleurs, les play-offs au niveau féminin se poursuivent cet après-midi (15h) à Vacoas. Azur SC, qui n’a également pas droit à l’erreur, sera face à l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill.