La messe est dite pour les clubs mauriciens engagés dans la 21e édition de la Coupe des clubs champions de volley de la zone 7. Les espoirs de tout un peuple reposaient sur les épaules du champion de Maurice, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC. Mais les coéquipiers du Seychellois Guy Valentin ont courbé l’échine hier en demi-finale contre les Réunionnais de St-Denis Olympique en trois sets, 25-18, 25-22 et 25-18, au Palais des Sports de Roche Caïman aux Seychelles. Le tenant du titre, Beau Vallon, a également été écarté par une autre équipe de l’île soeur, à savoir Tampon Gecko Volley (20-25, 16-25, 25-21, 16-25).
Dommage pour Maurice. Le Faucon Flacq Camp Ithier VBC a chuté hier en demi-finale contre le vice-champion de La Réunion. Les protégés de Deepak Augnoo n’ont pas fait le poids contre la formation réunionnaise, qui était clairement au-dessus du lot. Pour arriver à ce stade de la compétition, les coéquipiers de Guy Valentin ont dû s’employer à fond. En effet, la formation de l’Est, quintuple championne de Maurice, n’a pas eu un parcours de tout repos en phase de poules.
En effet, ils ont certes dominé d’entrée les modestes Comoriens d’Asmid (3-1), mais ont mordu la poussière en trois manches contre les Réunionnais du Tampon. Dos au mur, ils se sont par la suite offert les Seychellois des Premium Spikers lors de leur dernier match de poule. Quant à St-Denis Olympique, il a été tout simplement impressionnant dans la poule A, terminant notamment invaincu et se permettant le luxe de tomber le tenant du trophée Beau Vallon en trois manches.
Le Faucon Flacq Camp Ithier VBC ne disputera donc pas de quatrième finale de CCOI en cinq ans. Finaliste malheureux en 2010, 2011 et 2012, ils se concentreront aujourd’hui sur le match de classement contre les Seychellois de Beau Vallon. C’est en 1999 que Maurice avait remporté cette compétition et ce, grâce à la Fire Brigade ! Une vraie période de vache maigre qui n’est pas sur le point de se terminer.
Beau Vallon, vainqueur de cette compétition à six reprises dont trois fois sur leurs terres (1997, 2004 et 2008), ne décrochera pas une septième couronne. Les protégés d’Adolf Nalletamby ont perdu dans l’autre demi-finale contre le champion de La Réunion en quatre manches. Tampon Gecko Volley, invaincu en phase de poule, veut ainsi renouer avec son dernier sacre acquis à Madagascar en 2012. La finale 100% réunionnaise promet d’être très disputée.
Les Seychelles pourront au moins se consoler en féminin avec Anse Royale qui disputera la finale contre St-Denis Olympique. Les Seychelloises, qui ont remporté cette compétition à sept reprises (1997, 1998, 2002, 2003, 2006, 2008, 2009), ont battu Cascade 3-0. Quant à l’équipe de Saint-Denis Olympique, tenante du trophée, elle a pris la mesure de Volley-Ball Côte Ouest en quatre manches (3-1, 25-23, 25-22, 28-30 et 25-19).
Notons que les finales se disputeront aujourd’hui à 15h pour les dames et 17h pour les hommes. Les matches pour la médaille de bronze auront lieu en lever de rideau (9h pour les dames et 10h30 pour les hommes). Les autres formations mauriciennes (Curepipe Starlight hommes-dames et Azur SC) ont toutes été éliminées en phase de poules.