Le président de l’Association Mauricienne de Volley-Ball (AMVB), Fayzal Bundhun n’est pas là pour plaisanter. Et il l’a clairement fait comprendre à la présélection masculine mardi après que ces derniers avaient refusé de s’entraîner le mercredi 1er avril dernier, arguant qu’ils avaient besoin de chaussures neuves.
Cette rencontre entre Fayzal Bundhun et les protégés de Melchior Miniopoo faisait suite au mouvement de grève entrepris une semaine auparavant. En effet, les joueurs avaient refusé de s’entraîner, mettant en avant le fait qu’ils avaient  besoin de chaussures neuves. Ils ont très vite été rappelés à l’ordre par l’actuel homme fort du volley-ball local, qui n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. « Je ne céderai pas à ce type de pression. Les joueurs doivent s’entraîner et bosser dur pour être fin prêts pour les Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) », souligne le président de l’AMVB.
Il soutient, « Le plus important demeure l’amour du maillot, la discipline, la rigueur, la motivation et le sens du patriotisme. Pour l’instant, je trouve que les joueurs commencent à se perdre et je compte tout faire pour redresser le navire. Ce n’est pas anodin que cette grève arrive juste après la tenue de notre assemblée générale annuelle. Il doit y avoir quelqu’un derrière tout cela mais les joueurs doivent prendre conscience de leurs responsabilités et ne pas agir avec impulsivité », explique notre interlocuteur.
Revenant notamment sur les JIOI de 2003 où Maurice avait obtenu la médaille d’or en masculin avec lui-même à la barre, il a tenu à faire ressortir que tout n’était pas rose à cette époque mais qu’ils ont surmonté les obstacles pour remporter la victoire. « Je m’attends à ce que les joueurs aient un comportement exemplaire. J’estime que nous pourrons aspirer à faire de belles choses aux JIOI uniquement si on se donne les moyens de nos ambitions. Il faut se donner corps et âmes aux entraînements et non les boycotter pour des futilités. Ni l’entraîneur, ni le Team Manager et ni la fédération n’ont été avertis officiellement de la grève. Je ferai en sorte que ces manquements disparaissent et je m’attends à plus de professionnalisme des joueurs », affirme-t-il.
À noter que les seuls rescapés de l’épopée de 2003 sont Gilbert Alfred et Éric Louise qui font également partie de cette présélection. « Je serai intransigeant et je ne tolèrerai plus d’incartades », fait-il ressortir. À titre d’information, le président de l’AMVB, le secrétaire général Kaysee Teeroovengadum et le trésorier Jean-Michel Dedans ont eu une réunion avec le ministre de la jeunesse et des sports, Yogida Sawmynaden lundi dernier et ont expliqué que lors de cette rencontre, la décision a été prise d’annuler la tenue du camp d’entraînement prévu ce mois-ci à l’intention des deux présélections de Rodrigues.