Dans le cadre de sa préparation en vue de la phase qualificative continentale comptant pour les championnats du monde de volley-ball, la sélection féminine du Botswana a livré un camp d’entraînement de trois jours à Maurice.
Arrivée vendredi dernier en début de soirée, l’équipe botswanaise a disputé trois rencontres avant son départ, hier après-midi, avec comme bilan une victoire et une défaite lors de ses sorties face à la sélection seychelloise, et un net succès aux dépens des Tranquebar Black Rangers lors de ces rencontres disputées au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas.
Autant dire que les Botswanaises ont affiché de bonnes dispositions à trois semaines de cette échéance qualificative pour le rendez-vous mondial en Italie. D’autant que la partie ne s’annoncera guère facile dans un groupe qui comprend le pays hôte qu’est l’Algérie, le Ghana, le Cameroun, la République Démocratique du Congo, le Nigeria et l’Égypte.
L’entraîneur de cette formation, Isaac Samuel, demeure pleinement conscient de la tâche qui attend ses protégées. « C’est à coup sûr un groupe très relevé avec des équipes redoutables telles que l’Algérie, le Cameroun et l’Égypte. Néanmoins, nous tenterons de défendre nos chances à fond. Une façon de prouver que notre volley-ball ne cesse de progresser ». D’ailleurs, dans cette sélection, il faut noter la présence de Tracy Chaba, qui évolue au sein de la formation algérienne de Bejaia.
En somme, la sélection botswanaise a voulu mettre tous les atouts de son côté afin de pouvoir soutenir la comparaison face à des adversaires de calibre. « Nous nous sommes préparés avec tout le sérieux voulu. Certes, le camp d’entraînement à Maurice n’a duré que trois jours, mais nous comptons peaufiner notre préparation au Kenya à travers un autre camp d’entraînement », soutient Isaac Samuel. De tels échanges qui à son avis ne pourront qu’apporter des corrections et de s’améliorer. « À partir de là, nous serons prêts pour aborder la compétition », ajoute-t-il.
Il est à noter que les Botswanaises avaient abordé leur camp d’entraînement à Maurice sous de bons auspices. Face aux Seychelloises samedi matin, elles s’étaient imposées en quatre sets (25-18, 25-20, 14-25 et 29-27) avant de récidiver en soirée face aux Tranquebar Black Rangers, équipe vice-championne de Maurice, sur le score de 25-22, 25-20 et 25-18). Au sein de cette équipe de la capitale, on notera la présence de Nikita Ramnauth, joueuse de La Tour Koenig VBC, alors que les soeurs Kelly, annoncées à Azur SC, Tiffany Nursimloo et Jenna Rima n’étaient pas de la partie.
Reste que les Seychelloises étaient de leur côté avides de revanche. Lors d’une rencontre de très bonne facture hier matin, elles faisaient cette fois la différence en trois sets (25-22, 25-20 et 25-19). Les joueuses de l’archipel seront de nouveau en action ce soir (18h30) face au Curepipe Starlight, équipe championne de Maurice. Elles affronteront les Tranquebar Black Rangers demain, avant de boucler leur camp d’entraînement avec des rencontres face à la présélection mauricienne mercredi et jeudi.