Existe-t-il un malaise au sein de la présélection masculine de volley-ball ? Au cours de la séance d’entraînement de mardi dernier, les volleyeurs n’ont pas hésité à faire entendre leur voix quant au fait qu’ils évoluent avec des chaussures hors d’usage. Leurs doléances ont été référés au ministère de la Jeunesse et des Sports et au Club Maurice, et il reste à espérer qu’ils obtiennent satisfaction avant leur déplacement à Rorigues pour un stage à la mi-avril.
Selon les présélectionnés, leurs demandes n’ont pas été prises en considération jusqu’ici. « Nous n’en sommes qu’à quatre mois des Jeux des îles et nous recherchons le strict minimum, soit des chaussures appropriées. Il est également souhaitable que tous les joueurs évoluent avec les mêmes équipements au cours des séances d’entraînement », soulignent-ils.
Les volleyeurs s’insurgent également contre le fait qu’un assistant-entraîneur n’a pas jusqu’ici été attaché à la présélection, et que le ministre de la Jeunesse et des Sports ne leur a pas rendu la moindre visite jusqu’ici. « Cela aurait été l’occasion de lui exposer nos problèmes », avancent-ils.
Reste que Bose Soonarane, team-manager de la présélection masculine, relativise le problème. « Cela n’a été qu’un malentendu. Les équipements seront obtenus dans un proche avenir et tout rentrera dans l’ordre ». Toutefois, Fayzal Bundhun, président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), se veut plus ferme dans ses propos.
« Nous avons soumis une demande au Club Maurice et nous espérons que ce problème sera résolu d’ici à la semaine prochaine. Cependant, je dénonce cette attitude car je peux affirmer que lors des précédentes éditions des Jeux des îles, les équipements ont été remis aux sélectionnés et non aux présélectionnés ». Il est néanmoins à noter que l’entraîneur national, Melchior Miniopoo, n’est pas mieux loti. Depuis la signature de son contrat en juin de l’année dernière, il n’a obtenu qu’un chèque de Rs 7 000 en janvier dernier.
Par ailleurs, l’assemblée générale annuelle de l’AMVB s’est tenue dimanche dernier à l’hôtel Gold Crest à Quatre-Bornes. Au cours de cette fonction, cinq nouveaux membres ont été confirmés au sein du comité directeur, à savoir Ranjit Jokhoo, Mervyn Buckland, Mario Venkatasamy, Satyadeo Dowlut et Schella Merite.
Dans un autre ordre d’idées, André Glaive a confirmé sa venue à Maurice le 10 avril. Cet instructeur de la Fédération internationale de volley-ball et ancien directeur technique national en france dirigera un stage et apportera également son aide aux présélections nationales. Pour rappel, André Glaive avait dirigé un stage de niveau 2 à Maurice en novembre 2013.
Au niveau du beach-volley, des compétitions sont prévues les 12 et 26 avril.