Azur SC cédera-t-il dès ce soir son titre acquis la saison dernière dans le championnat féminin de volley-ball ? Au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas (18h30), les Azuréennes joueront leur dernière carte dans le cadre des play-offs face au Curepipe Starlight, qui a réalisé un parcours sans-faute. En cas de succès, cette dernière formation prendrait une option des plus fermes sur une toute première consécration, bien que la menace des Tranquebar Black Rangers sera toujours réelle.
Malgré deux défaites concédées jusqu’ici, Azur SC veut encore croire en un éventuel renversement. « L’équipe est bien meilleure que lors de la manche aller. Certes, nous ne serons toujours pas au complet avec la blessure de Joanne Latour. Néanmoins, les joueuses possèdent un moral de fer et aborderont cette rencontre avec la ferme intention de faire la différence », insiste l’entraîneur Guito Lepoigneur. Reste que le Curepipe Starlight tentera de ne pas échouer alors qu’il se trouve si proche du but. Prisca Seerungen, convertie en libero, devrait effectuer son retour au sein d’un groupe avide de confirmer sa victoire acquise en quatre sets lors de la manche aller.
De leur côté, les Tranquebar Black Rangers, qui n’ont connu qu’un seul revers jusqu’ici, ont maintenu leur challenge avec des victoires acquises vendredi dernier et hier après-midi. Lors de leur première sortie, Martine Bistoquet et ses camarades ont disposé du Quatre Bornes VBC en trois sets et ont enchaîné sur ce même score face à l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill. Certes, ce dernier succès fut beaucoup plus tiré par les cheveux, à l’image d’une première manche remportée sur le score étriqué de 26-24. Si Tiffany Nursimloo n’était pas en action, l’entraîneur José Bistoquet était hors de lui devant la prestation de ses troupes. Il s’attend sans doute à un sursaut lors d’une sortie cruciale face aux Tranquebar Black Rangers mercredi. Quant au Quatre Bornes VBC, il s’est racheté en venant à bout aisément des Malherbes Wanderers en trois sets samedi dernier.
Du côté masculin, le Quatre Bornes VBC, fort de ses victoires acquises vendredi dernier et hier après-midi, a déjà validé son ticket pour la Coupe des clubs champions de la zone 7. Toutefois, Evans Sauteur et ses coéquipiers ont connu des sueurs froides face aux Trou-aux-Biches Sharks. Cette formation, au sein de laquelle l’entraîneur Melchior Miniopoo évoluait en tant que passeur suite à l’absence de Stéphane Toussaint, a tenu la dragée haute en menant deux sets à un et en égalisant à 23-23 lors de la quatrième manche. Et ce, après avoir concédé cinq points de retard. Toutefois, les Quatre-Bornais, conscients qu’un échec pouvait être fatal dans la course au titre, se montraient plus percutants lors du tie-break. Ils étaient de nouveau accrochés par le Port Louis Red Star hier, surtout au cours de la manche initiale, mais parvenaient tout de même à faire la différence en quatre sets.
Le Quatre Bornes VBC devra maintenant préparer sérieusement la rencontre décisive face au Faucon Flacq Camp Ithier VBC samedi prochain. En attendant, l’entraîneur Lindsay Wilson se dit satisfait qu’un premier objectif a été atteint avec cette qualification pour la CCCZ7. Une compétition où sa formation avait atteint la finale en 2003. Quant aux Trou-aux-Biches Sharks, ils n’ont pu confirmer leur prestation face au Quatre Bornes VBC en s’inclinant nettement face au Curepipe Starlight. Cette dernière formation réalise ainsi le triplé face à son adversaire du jour et peut désormais entretenir l’espoir de se retrouver sur la troisième marche du podium. Une prestation somme toute honorable pour une équipe considérée comme l’invité surprise de ces play-offs.