Initialement prévue hier soir, la première séance d »entraînement de la présélection féminine de volley-ball en cette nouvelle année se déroulera finalement demain soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Un report dû à un problème de transport. Du côté de la présélection masculine, la reprise est prévue samedi après-midi et les séances d’entraînement se dérouleront également les mardis et mercredis.
Au sein de cette présélection masculine, l’entraîneur national, Melchior Miniopoo, a fait appel à un autre passeur. A savoir, Kervin Appigadu du Rivière du Rempart Star Knitwear. Les deux autres passeurs étant Ashwin Ramkalawon et Jonathan Joseph. Par contre, la situation est préoccupante pour Nicolas Laurette qui souffre toujours de son genou. Valeur actuelle, cette présélection comprend 18 éléments, et Melchior Miniopoo souhaite à court terme que son groupe puisse effectuer un stage à Rodrigues. Pour rappel, ce stage était programmé en décembre dernier, mais ne s’était pas concrétisé.
Du côté de la présélection féminine, l’escouade a été renforcée par la venue de Joanne Latour et Wendy Gaspard. Deux joueuses retenues par l’entraîneur national, Lindsay Wilson, à l’issue de la Coupe des clubs champions de la zone 7 tenue aux Seychelles en novembre dernier. L’effectif comprend actuellement vingt joueuses qui s’entraîneront au rythme de trois fois la semaine. Soit les mardis, jeudis et vendredis.
Reste que les autres îles comptent également mettre les bouchées doubles afin d’être à la hauteur de l’événement en août prochain. A l’image de la sélection masculine de la Réunion qui court toujours derrière sa première consécration dans cette compétition. Appelé à remplacer Eric Vingatesson en novembre dernier, Rivo a réuni sa troupe en une seule occasion jusqu’ici, soit le 21 décembre dernier. Celui qui était aux commandes de la sélection lors de la dernière édition aux Seychelles en 2011 a ratissé large en faisant appel à 40 éléments. Un nombre qu’il compte garder jusqu’au dernier moment pour pallier à d’éventuelles blessures et afin de créer une émulation lors des séances d’entraînement. Rivo soutient d’ailleurs que les critères de sélection seront drastiques et que les joueurs évoluant dans le championnat de l’île soeur et  à l’étranger seront logés à la même enseigne.
Chez les dames, David Françoise a bâti un groupe autour des joueuses évoluant au Saint-Denis Olympique, au Tampon Gecko Volley et au VB2CO,, soit les trois meilleures formations de l’île soeur. Il compte également faire appel à Isa Bourhis et Stacy Fidji qui évoluent à Nancy en France et à Myriam Kloster qui défend les couleurs de Le Cannet. Toutefois, la participation de cette dernière demeure incertaine en raison de ses engagements avec l’équipe de France. Selon David Françoise, la sélection réunionnaise ne sera pas la favorite de cette échéance, du fait qu’il se méfie des Seychelles dont les équipes ont brillé lors de la dernière Coupe des clubs champions de la zone 7. Il estime également que les sélections mauricienne et malgache se situent un ton en dessous.