À une semaine de la tenue de la compétition zonale dans le cadre des championnats du monde de volley-ball, les sélections mauriciennes ont été finalisées. Si la sélection féminine présente un visage rajeuni, avec douze joueuses de moins de 25 ans, quelques cadres figurent encore dans la sélection masculine. Pour rappel, Maurice affrontera les Seychelles, et le vainqueur disputera le troisième tour au niveau continental en janvier de l’année prochaine.
Chez les hommes, Melchior Miniopoo n’avait pas de grand choix à effectuer vu que la présélection ne comprenait que quatorze éléments. Au bout du compte, l’entraîneur national a fait confiance aux passeurs Ashwin Ramkhelawon et Stéphane Toussaint, au libero Hansley Casimir et aux autres joueurs suivants : Gilbert Alfred, Gino Sophie, Christopher Sophie, Stéphane Moonisamy, Akash Doobraz, Allan Esther, Evans Sauteur, Kevin Larose et Didier Perrine.
Alvaro Bonne-Langue et Jonathan Joseph, tous deux blessés, n’ont pas été retenus, de même que Brandon Tanner et Nicolas Laurette, qui n’avaient pu participer aux séances d’entraînement en raison de d’examens et pour des raisons professionnelles respectivement. Comparativement à la sélection qui avait disputé la compétition subzonale aux Seychelles en août dernier, trois nouveaux joueurs se retrouvent cette fois au sein de cette sélection, à savoir Kevin Larose, Didier Perrine et Akash Doobraz.
« Nous avons malheureusement dû composer avec des joueurs blessés ou pris par d’autres obligations. De ce fait, j’ai mis l’accent sur les joueurs qui me paraissent les plus en forme », a fait ressortir Malechior Miniopoo. Ce dernier misera sur le jeu d’ensemble au cours des séances d’entraînement prévues cette semaine.
Du côté féminin, l’entraîneur national a donné la chance à trois joueuses d’effectuer leur baptême du feu dans une compétition internationale. C’est ainsi que la passeuse Nikita Ramnauth, Liza Bonne et Allyson Labour ont été sollicitées pour évoluer aux côtés de l’autre passeuse Vanessa Chellumben, la libero Rachel Christine, des trois soeurs Latour (Lucy, Joanne et Joanita), Elizabeth Mohungoo, Felicia Julie, Stacy Armoogum et Nathalie Létendrie. Cette dernière a été confirmée comme capitaine du groupe, tandis que Lucy Latour, sélectionnée lors des derniers Jeux des îles, retrouve la sélection, après son forfait lors de la compétition subzonale.
Par contre, Priscilla Kelly, Géraldine Verrière, Stéphanie Duval et Orvana Sungeelee, en action aux Seychelles en août dernier, ne figurent pas dans cette sélection. « Une belle ambiance règne au sein du groupe, avec une majorité de joueuses ayant disputé les Jeux de la CJSOI en 2008 et certaines qui ont vécu l’ambiance des derniers Jeux des îles », soutient Lindsay Wilson.
Valeur actuelle, l’Association mauricienne de volley-ball n’est toujours pas au courant de la décision de la Confédération africaine de volley-ball concernant la formule de la compétition. Quoi qu’il en soit, la délégation seychelloise est attendue à Maurice vendredi prochain.