Le Quatre-Bornes VBC a remporté son deuxième titre de championne de Maurice

À partir de hier soir, les non-présélectionnés des 10e Jeux des îles et défendant les couleurs des quatre équipes qualifiées pour la Coupe des clubs champions de la zone 7 de volley-ball s’entraînent simultanément avec les présélectionnés au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Cette initiative fait suite à une rencontre tenue en fin de semaine dernière entre le Directeur Technique National (DTN), Zoran Kovacic, le président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), Fayzal Bundhun, et les représentants de ces quatre équipes. A savoir, les deux formations du Quatre Bornes VBC, du Faucon Flacq Camp Ithier VBC et d’Azur SC.

Etant donné que Zoran Kovacic avait privilégié six séances d’entraînement par semaine, même en cette fin d’année, les quatre équipes avaient ainsi des difficultés à regrouper leurs joueurs en vue de la compétition prévue aux Seychelles fin février-début mars de l’année prochaine. «Des arrangements ont ainsi été effectués afin que les non-présélectionnés puissent s’entraîner au même rythme des présélectionnés, sous la supervision du DTN et en présence de leurs entraîneurs respectifs. Cela constituera un plus pour ces équipes», explique Fayzal Bundhun. Ce dernier avance également que la période de transferts ne devrait pas subir de modification, que les équipes pourront faire appel à des guest-players et que rien n’a été décidé jusqu’ici si un tournoi de préparation se déroulera avant l’échéance seychelloise.

Cette initiative satisfait Deepak Augnoo, entraîneur de la formation de Camp Ithier, dont sept éléments se retrouvent au sein de la présélection. A savoir, Ashwin Ramkalawon, Jason Raddoo, Darren Isnard, Alvaro Bonne-Langue, Allan Esther, Steward Joseph et Ravish Naiko. «Vu le cours laps de temps qui nous sépare de la compétition, je trouve l’initiative du DTN et de la fédération fort intéressante. Nous y répondons favorablement, et il s’agira d’organiser le déplacement des non-présélectionnés vers Vacoas», souligne Deepak Augnoo. L’entraîneur du Faucon Flacq Camp Ithier VBC se dit également satisfait que des tests-matches seront régulièrement organisés et avance que des démarches seront en cours pour l’éventuel recrutement d’un joueur étranger. De plus, il n’est pas à écarter qu’un camp d’entraînement soit tenu, comme cela avait été le cas à Madagascar au début de cette année. Un camp d’entraînement qui avait permis à cette formation de décrocher un septième titre national.

Du côté de l’équipe féminine du QBVC, Prisca Seerungen est revenue satisfaite de cette première séance tenue en commun, hier soir. «Il faut que le volley-ball sorte gagnant, même au niveau des clubs. Avec l’expérience du DTN, les entraîneurs et joueurs ont beaucoup à gagner», avance la responsable de cette formation. Selon elle, tous devraient bénéficier de ce programme d’entraînement, et qui plus est, le problème d’infrastructure pour la tenue des séances d’entraînement se voit ainsi résolu.

Reste que les frais de déplacement vers les Seychelles, les frais de déplacement et pour l’hébergement s’avèrent énormes et devraient aux alentours de Rs 500 000 à 600 000 par équipe. Il est quasi certain que le Ministère de la Jeunesse et des Sports et l’AMVB n’apporteront pas leur soutien. Les dirigeants des équipes auront ainsi à frapper à beaucoup de portes afin de pouvoir joindre les deux bouts. «Ce sera notre seule alternative. Il est dommage que cela soit ainsi alors que nous allons défendre les couleurs du pays. Je souhaite que le Corporate Social Responsibiliy soit ouvert au monde sportif», fait ressortir Prisca Seerungen, malgré tout déterminée.