Faux départ dans le championnat masculin de première division de volley-ball. Les deux rencontres initialement prévues ce soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas ont été reportées à une date ultérieure. Ce report est dû à un souci technique au niveau de la fourniture d’électricité, suite aux travaux de rénovation effectués dans cette infrastructure sportive.
Selon Jean-Michel Dedans, secrétaire de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), le coup d’envoi de cette compétition pourrait être donné mardi prochain au même endroit, soit avec la rencontre Faucon Flacq Camp Ithier VBC/Pont Blanc VBC. Toutefois, avec ce lever de rideau, une contestation s’est élevée au sein de cette fédération, notamment par l’entremise de Naz Teeroovengadum, qui agit comme membre.
Le représentant du Club Sportif Trotters de Quatre Bornes s’élève contre le fait que le calendrier de la compétition n’a pas été présenté et approuvé par le comité directeur de l’AMVB. Il soutient également que la table berger n’a pas été respectée et que des transferts n’ont pas encore été approuvés.
Notons par ailleurs qu’une réunion avait été fixée avec les responsables des différentes équipes samedi dernier en vue de ce championnat. Toutefois, aucun dirigeant n’était présent. Ce qui tient à prouver qu’après le triste épisode des derniers Jeux des îles, on est loin de vouloir se ressaisir au niveau de cette discipline. Peut-il en être autrement au sein d’une fédération où tout le monde ne regarde pas dans la même direction, qui attend encore la tenue d’une réunion de son comité directeur et qui a trouvé moyen de renvoyer une assemblée générale élective qui aurait dû se tenir à la fin du mois dernier ?
Quant au championnat féminin de première division, il devrait débuter lundi prochain avec les rencontres Tranquebar Black Rangers/Buswell VBC et Curepipe Starlight/Roches Brunes Azurra. À moins d’un nouveau renvoi…