Deux sorties face au Curepipe Starlight et deux succès : les Trou aux Biches Sharks ont démarré du bon pied les play-offs en volley-ball masculin. Si la victoire acquise samedi au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas a été relativement aisée (32-30, 25-22 et 25-17), celle du lendemain a été tirée par les cheveux. Faisant face à un sursaut d’orgueil des Curepipiens, les Nordistes sont revenus de l’arrière pour faire la différence au tie-break (15-25, 16-25, 25-23, 25-19 et 15-11). La compétition se poursuit ce soir et demain avec les confrontations Faucon Flacq Camp Ithier VBC/Quatre Bornes VBC.
Alignant un six initial habituel constitué de Gilbert Alfred, Akash Doobraz, Kevin Appigadu, Loïc Spéville, Jérémie Alexandre et Stephane Moonisamy, les TAB Sharks avaient fait feu de tout bois au cours de la première rencontre. C’est ainsi que l’affaire était réglée en 92 minutes. Mais voilà, le Curepipe Starlight n’avait pas encore dit son dernier mot. Lors de la seconde sortie, Arnaud Cathan était titularisé en tant que passeur au détriment de Sunil Mudhoo. À ses côtés évoluaient Guy Valentin, Vickram Saulick, Gino Sophie, Didier Perrine et Brondon Tanner.
Deux premières manches remportées sur des scores sévères et le revirement de situation paraissait inévitable. Toutefois, l’équipe de Trou aux Biches tentait une tactique qui s’avérait payante, avec Gilbert Alfred converti en contreur central et Stephane Moonisamy comme réceptionneur. Après avoir égalisé à 10-10 au cours de la troisième manche, cette formation prenait le match à son compte et renversait une situation compromise.
« Avec notre système d’entraînement, il nous était difficile de disputer deux rencontres en deux jours. La fatigue s’est donc faite sentir dimanche dernier, mais heureusement que mes joueurs ont eu une réaction d’orgueil », analysait l’entraîneur Dharmendra Gundowry. Ce dernier se disait également satisfait que les changements de poste ont été fructueux et que Bryan Perrine a réalisé une belle prestation en défense.
Si les Trou aux Biches Sharks ont d’emblée confirmé leurs prétentions, le Curepipe Starlight est loin d’avoir abdiqué lors de ces play-offs. Certes, l’équipe de la ville lumière n’aura désormais plus droit à l’erreur et il lui faudra jouer son va-tout lors de ses prochaines sorties face au Faucon Flacq Camp Ithier VBC. Cette équipe de Camp Ithier n’affiche pas la même sérénité, suite au forfait de son passeur titulaire, Ashwin Ramkalawon (voir hors-texte). Face au Quatre Bornes VBC ce soir et demain, les
Flacquois devront s’employer à fond, tout en titularisant Jimsen Seeboruth, un ancien élément du club, en tant que passeur. « Nos démarches pour dénicher un passeur chevronné ont échoué. Nous espérons que Jimsen pourra s’adapter à notre système de jeu. Quoi qu’il en soit, le moral des joueurs est au plus bas », souligne l’entraîneur Deepak Augnoo.
Avec l’équipe de Camp Ithier qui a revu ses ambitions de conserver son titre à la baisse, le Quatre Bornes VBC devra saisir sa chance afin d’être au bout du compte le principal challenger des Trou aux Biches Sharks.